Le ciblage des candidats passifs, une réelle innovation ?

Alors que la génération X se met au numérique et aux réseaux sociaux, et que la selfie acquiert une telle notoriété que les psychologues la posent comme symptôme pathologique, il semble que tout doit passer par les réseaux sociaux, y compris la vie professionnelle. Ainsi le profil d’un utilisateur sur un réseau social informe sur ses activités, son entourage, et sa personnalité de manière plus libérée que sur son CV.

Partant de ce constat, des recruteurs ont réfléchi à une solution pour trouver le candidat idéal au-delà des postulants et ce en utilisant les réseaux sociaux. Mais attention, il ne s’agit pas de poster une offre en ligne ni même de proposer aux personnes intéressées par le poste un « serious game » mais plutôt de ciblage publicitaire en recrutement ou HR-targeting. Cette méthode consiste à créer une publicité en ligne pour un poste, en visant un certain type de public selon un algorithme basé sur le profil imaginé d’un candidat idéal. La publicité ne visera donc pas tout le monde sur les réseaux sociaux mais seulement les personnes dont les pratiques et le profil digital correspond à celle du candidat idéal pour le poste.

Ce type de pratique constitue-il une avancée significative ?

Ce type de procédé semble avoir bien des avantages. Ce ciblage permettrait non seulement de s’intéresser aux candidats qui sont dans une démarche active de recherche d’emploi mais aussi de tenter des candidats potentiels, et donc de faire indirectement de la chasse de tête en élargissant le public cible. De plus cette méthode pourrait éliminer d’emblée les CVs ne correspondant pas au profil recherché. Enfin cela représente des facilités pour les candidats qui ne seraient plus obligés de multiplier leur présence sur la toile en s’inscrivant sur des sites spécialisés, des jobboards, ou des sites de petites annonces afin de trouver l’offre qui leur correspond.

Cependant un algorithme ne peut tout résoudre quand il s’agit de recrutement ! En effet ce type de technologie a bien des désavantages qui sont peu cités. Par exemple, si le public-cible d’une annonce d’emploi est élargi aux candidats dits passifs, les recruteurs risquent de recevoir encore plus de CVs à trier et donc une perte de temps et un gain en pertinence mitigé. Ce serait aussi une mauvaise nouvelle pour les jobboards qui y voient un énième empiétement sur leur domaine.

Une autre conséquence possible serait l’inégalité d’accès aux offres d’emploi selon la spécialisation, la rareté et le niveau de responsabilités du poste. Le HR-targeting étant un service proposé par des agences, il coûte plus cher aux entreprises que les outils traditionnels de recrutement et risque donc d’être réservé à certains types de métiers plutôt qu’à d’autres ce qui pourrait créer à terme une inégalité d’accès aux offres d’emploi selon le profil-type digital de l’utilisateur.

Enfin un dernier problème serait que ce type d’outil implique l’utilisation des données personnelles des utilisateurs à des fins lucratives. Ce sujet est sensible et pose problème, notamment sur de réseaux sociaux comme facebook, qui permet la publicité ciblée. Ce recours pourrait donc nuire à l’image et à la confiance accordée à l’entreprise, en plus de flouer sciemment les limites entre vie personnelle et vie professionnelle.

Ainsi, si nous pouvons constater une ébullition dans la création de nouveaux outils pour le recrutement, il est important d’en évaluer les conséquences à long terme, car elles peuvent s’avérer inefficaces voire même contre-productives comme dans le cas du ciblage publicitaire.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. novembre 12, 2014

    […] Alors que la génération X se met au numérique et aux réseaux sociaux, et que la selfie acquiert une telle notoriété que les psychologues la posent comme symptôme pathologique, il semble que tout doit…  […]

  2. novembre 15, 2014

    […] Alors que la génération X se met au numérique et aux réseaux sociaux, et que le selfie acquiert une telle notoriété que les psychologues la posent comme symptôme pathologique, il semble que tout doit…  […]

  3. juillet 21, 2015

    […] le ciblage publicitaire, la plupart des innovations dans les Ressources Humaines consistent à gagner du temps. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *