Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Salon du Travail : pourquoi c’est plus intéressant que ça en a l’air

Les vendredi et samedi 19-20 janvier, se tenait Halle de la Villette le Salon du Travail et de la Mobilité Professionnelle. Qui rencontrer ? Qui peut y trouver son intérêt ? Que rechercher ? La confusion qui englobe la notion de travail égare les éventuels intéressés. Et c’est bien dommage car une visite peut en éclairer plus d’un. Le visiteur motivé déambule à travers six villages : « Je cherche un job » ; « Je bouge en France » ; « Je découvre l’emploi public » ; « Je me forme » ; « J’entreprends » ; « J’ose le monde ». Parmi l’éclectisme des exposants, je vous propose un rapide aperçu qui saura je l’espère mettre en lumière un évènement trop peu connu, sinon trop peu fréquenté.

Organisé sous le haut patronage du Ministère du Travail, avec des partenaires aussi nombreux que variés, le Salon du Travail et de la Mobilité Professionnelle a selon le Directeur général de Pôle Emploi Jean Bassères, trois mots d’ordre : Informer, Echanger et Partager. Un classique me direz-vous mais qui semble néanmoins pertinent quand il s’agit d’informer un public aussi varié, des possibilités et prestations mises à la disposition des demandeurs d’emploi, des salariés, des jeunes diplômés, des entrepreneurs, des futurs expatriés ou encore des responsables RH.

Les 30 000 visiteurs ont pu lors de cette 4ème édition, aller à la rencontre de plus de 250 exposants, dont je tâcherai de brosser un rapide portrait :

La liste est longue, les acteurs extrêmement divers, certains sont incontournables, d’autres inconnus, quand certains sont parfaitement inattendus. Malgré cette confusion initiale, on ne peut que féliciter la présence de tous ces exposants qui peuvent ainsi répondre à n’importe quelle attente du moindre visiteur. De la prise d’informations au coaching sur place, tout est fait pour l’accompagner. S’ajoutent aux stands des conférences, des moments d’échange, des témoignages, des jobs dating, des coachings personnalisés, ou encore des ateliers linguistiques. Bref, le visiteur motivé ne peut que trouver satisfaction, ou du moins une écoute assurée.

LA FORMATION PROFESSIONNELLE : son essor encore ignoré

Muriel Pénicaud l’a bien rappelé : la formation professionnelle est, au même titre que l’apprentissage, une priorité essentielle dans la « rénovation profonde du modèle social français » entreprise par le gouvernement. Mal aimée sinon mésestimée, elle représente un réel handicap français pour le monde du travail. Pourtant, si je dois retenir une chose de ma visite au Salon du Travail, c’est bien que la formation professionnelle regorge de possibilités encore trop peu connues. Les écoles assurent certes une offre de formation continue, mais ce sont ici les dispositifs mis en place par l’Etat qui m’intéresse. Outre le compte personnel de formation dont la compréhension et l’appréhension sont assurées sur le salon, c’est notamment le processus de Validation des Acquis de l’Expérience qui a attiré mon attention. Alors que le diplôme joue un rôle essentiel en France dans la qualification sur le marché du travail, le gouvernement a décidé de mettre en place un processus qui permet aux personnes qualifiées mais sans diplôme d’obtenir une certification professionnelle qui reconnait leur expérience. La VAE est ainsi une réelle opportunité mise à la disposition de qui le souhaitera, et qui mériterait plus de visibilité. Dans le même esprit, le Conseil en Evolution Professionnelle a pour ambition d’accompagner les actifs dans leur parcours professionnel, que ce soit pour le faire évoluer ou simplement le sécuriser. Les services des ressources humaines peuvent ainsi s’appuyer sur ce service gratuit et personnalisé pour que les carrières de leurs salariés soient prises en charge individuellement s’ils le souhaitent.

POLE EMPLOI redore son blason

La présence de Pôle Emploi sur le salon est immanquable. Alors que les plateformes de recrutement et de recherche d’emploi alternatives se multiplient, Pôle Emploi doit sauver les meubles et on doit reconnaitre que leurs initiatives sont des plus louables. Allez faire un tour sur EmploiStore  et vous trouverez tous les services qui fondent le marché du travail : de l’orientation à la création d’entreprise, en passant par la formation, la recherche d’emploi, la préparation de sa candidature ou encore de l’accompagnement vers l’international : tout y est. Le visiteur est guidé de A à Z, quitte à être réorienté vers des services externes à Pôle Emploi, des applications spécialisées. En bref, Pôle Emploi tente de retrouver une nouvelle jeunesse et c’est en bonne voie !

Le Salon du Travail est ainsi à mes yeux un évènement non négligeable dans l’actualité professionnelle, étant données la diversité du public qu’il peut toucher, la variété des exposants et donc des services que l’on y trouve et surtout par la mise en lumière de dispositifs féconds encore trop peu connus, qu’il autorise. Alors, à l’année prochaine sur le Salon ?

Claire Desbordes.

Petite dédicace au CELSA, toujours présent là où il faut !

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.