Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

La « Grande Muette » deviendrait-elle bavarde?

Facebook, Instagram, Twitter… des panneaux publicitaires aux écrans, l’armée de Terre envahit tous les espaces communicationnels, rectifiant le tir des dernières années. Pour recruter ou améliorer sa visibilité, cette grande muette se livre sans timidité au digital, arme de choix pour dynamiser l’institution.
Mais au-delà des enjeux communicationnels, l’armée peut-elle devenir véritablement bavarde ?

Le digital, arme de choix.

Il était temps pour l’armée de Terre de dépoussiérer sa communication. Depuis 2015, on voit cette Grande Muette de longue date se déployer sur les réseaux publics et sociaux, prenant d’assaut le terrain du digital.

Une modernisation directement générée par les attentats terroristes qui ont frappés la France en 2015 et 2016. La campagne de recrutement pour la réserve opérationnelle de l’armée de Terre fait clairement référence à ce contexte, jouant sur le réflexe de survie et la prise de conscience d’un danger nécessitant une protection permanente. La mise en place de l’opération Sentinelle et de l’état d’urgence ont été deux occasions pour l’armée de communiquer autrement.

S’approprier le contexte et le nouveau rôle qui en découlea constitué le premier coup de maitre communicationnel des forces armées. Cette campagne efficace et pertinente semble être le point de départ d’une marche en rang serré sur les réseaux sociaux.

 28459109_595161754155628_2035033088_n

A la conquête d’une meilleure visibilité.

 

Au-delà d’une simple adaptation au contexte, le renouveau communicationnel de l’armée de Terre se donne de réels objectifs de recrutement et de visibilité. Les informations relayées tant bien que mal par l’armée ne suffisaient pas de battre en brèche une certaine méconnaissance du monde civil, de par leur trop grande rareté. La visibilité était donc le premier champ de bataille pour les communicants de l’armée.

Et quoi de mieux que l’utilisation du digital sur les différents réseaux sociaux pour se faire voir ?

Sur Facebook, on peut donc maintenant accéder à une page intitulée « Recrutement armée de Terre » qui dévoile chaque jour les caractéristiques d’un métier exercé au sein des forces armées: du maître-chien au moniteur de sport en unité, la page fait découvrir de manière intelligente et souvent interactive les missions quotidiennes de ces métiers.

  • des web-séries faisant découvrir des centres et des techniques de combat (la web-série focus sur CENTAC).
  • des portraits, des témoignages.
  • des photos, vidéos et reportages consacrés a l’opération Sentinelle.

 

Des interactions avec les internautes:

  • le hashtag « CKOI? »: un jeu avec les internautes qui doivent identifier tel objet d’après un gros plan.
  • des « mots mystère »
  • le hashtag « LeSaviezVous ? »
  • et bien plus encore…

Il en est de même sur les différents comptes Twitter ou Instagram de l’armée qui se construisent autour du story-telling et des puzzles de photos qui reconstituent des scènes emblématiques de la vie des soldats sur le terrain.

A titre d’exemple de réussite de cet effort de communication, on pourrait ne citer que la nomination à la deuxième place de la Légion Etrangère aux Trophées de la communication 2017 dans la catégorie: « Meilleure action de communication événementielle réalisée par un organisme public ».

Une nomination qui vient couronner la communication efficace et innovante de ce corps d’armée.

 

 

L’ennemie nº1: la transparencevs la sécurité opérationnelle.

Pourtant, il reste un obstacle à franchir pour l’armée. Ce frein, c’est l’incompatibilité d’une certaine transparence, exigée par les systèmes communicationnels, avec :

  • le principe de devoir de réserve propre aux militaires ;
  • la protection du soldat dans un environnement terroriste ;
  • et la nécessité de protéger des données militaires (« Sécurité Opérationnelle » SECOPS : protection de la confidentialité des opérations militaires, dessoldats et de leur famille).

Cette tension connait une actualité complexe aujourd’hui dans le cadre de la guerre informatique et des cyber-attaques. Toute information divulguée à l’aide de n’importe quel média doit donc être contrôlée, voire même dirigée pour éliminer tous risques de compromettre la vie des militaires ou l’intégrité des unités. L’enjeu de la sécurité informatique est ainsi au cœur d’une certaine restriction communicationnelle de l’armée.

La « Grande Muette » sembleainsi ne jamais pouvoir devenir bavarde, mais cela ne doit pas pour autant l’empêcher de maitriser une communication moderne et d’améliorer sa visibilité. C’est donc un juste équilibre qu’ont trouvé les communicants de l’arméede Terre, qui allient innovation et sécurité.

Et pour prouver l’efficacité de cet équilibre communicationnel, on peut noter que depuis trois ans, l’arméede Terre effectue environ 15 000 recrutements par an, connaissant une augmentation de plus de 45% par an.

La com’ offensive de l’arméede Terre brillamment menée, il lui faut maintenant relever d’autres défis communicationnels et RH comme la fidélisation des soldats qui pourrait aussi trouver un champ d’application, en interne, dans le digital…

28309107_595161924155611_1063118252_n

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.