Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Le Quotient d’Intelligence Emotionnelle – Un nouvel outil de recrutement ?

L’intelligence émotionnelle (IE) souvent mesurée avec le quotient d’intelligence émotionnelle (QE), décrit la capacité à percevoir et à gérer ses émotions, celles des autres et celles de tout un groupe de personnes. Développé dans les année 1990, ce concept est proche de celui d’intelligence sociale.

L’intelligence émotionnelle permet de compléter utilement la notion d’intelligence humaine qui est définie surtout par des habiletés cognitives et une approche psychométrique. De nombreuses études suggèrent que les scores aux tests d’intelligence émotionnelle sont corrélés à certaines performances sociales et à la réussite professionnelle chez des adultes.

Photo 1

L’intelligence émotionnelle dans les RH

L’intelligence émotionnelle semble alors incontournable en entreprise et il semble évident d’y avoir recours pendant les process de recrutement. Elle est une alliée précieuse pour le collaborateur, le manager et l’entreprise pour rassembler son équipe autour d’un objectif commun, gérer son stress, être capable de régler les désaccords avant qu’ils ne s’aggravent, connaître ses sentiments profonds quant à son propre travail, savoir exprimer ses griefs sous forme de critiques fécondes, être capable de créer une atmosphère dans laquelle la diversité est un atout plutôt qu’une source de friction, utiliser les réseaux avec efficacité… Ainsi qu’avoir la capacité de rebondir, être doté d’esprit d’initiative et d’adaptabilité.

Pour être embauché, il ne suffit plus d’être intelligent, compétent… il faut aussi être maître de ses émotions, savoir les gérer et apprécier celles des autres.

Pour évaluer l’intelligence émotionnelle, certains recruteurs se basent sur des tests qui cherchent à mesurer les 5 piliers des compétences émotionnelles : la perception de soi, les relations humaines, l’expression individuelle, la prise de décision et la gestion du stress.

Photo 2

L’IE, un outil aux multiples facettes

Mais un problème se fait vite sentir : ces tests semblent formatés alors qu’il n’existe évidemment pas UNE seule intelligence émotionnelle. Comment une intelligence émotionnelle pourrait être définie par un chiffre ? Le test « d’IE » ne peut donc pas être le seul critère de sélection d’un candidat mais vient compléter des tests de personnalité et d’aptitude. L’intelligence (dans le sens plus classique de « QI »), reste fondamentale.

En tant que recruteur, il faut se montrer très prudent sur l’usage de l’interprétation de ce type de test. Pourquoi alors ne pas les considérer plus comme des outils pour faire parler les candidats : pour leur demander lors de l’entretien de restitution ce qu’ils ont pensé des résultats du test, chercher à découvrir dans quelle situation précise un candidat a eu telle ou telle réaction…

Photo 3

Le quotient émotionnel, un atout que chacun devrait essayer de développer ?

Globalement, il semble que les candidats se retrouvent plutôt bien dans le profil obtenu.

De fait, le quotient émotionnel relève pour beaucoup de l’attention qu’on prête aux autres, il est alors possible de s’entraîner avec des exercices. La majorité des ouvrages supputent que l’intelligence émotionnelle peut-être développée et entraînée. Ne serait-ce alors pas la possibilité de nouvelle formations incontournables pour les salariés et un investissement utile pour les entreprises ? D’autant que le quotient émotionnel serait plus à même d’indiquer la réussite future dans le monde professionnel que le « simple » QI.

Attention cependant à quelques raccourcis : avoir un « QE » élevé, ce n’est pas être gentil. Les compétences émotionnelles, comme les compétences intellectuelles, sont moralement neutres. De plus, ce que l’on définit comme ce « nouveau concept » d’intelligence émotionnelle aujourd’hui ne serait-ce pas simplement un ensemble de concepts déjà connus sous d’autres appellations ?

Pour conclure, peu importe le nom qu’on décide de lui donner, le concept d’intelligence émotionnelle mesurable grâce au quotient émotionnel est une donnée qui ne peut être ignorée en recrutement, dans les RH et plus largement dans toute organisation. En terme d’outils « QE » et  « QI » sont loin d’être incompatibles et devraient même au contraire ne jamais être utilisées l’un sans l’autre.

Alice Lokiec-Legoy

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.