Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Intelligence émotionnelle versus compétences techniques

A l’ère où les connaissances sont plus facilement accessibles à tous, l’intelligence émotionnelle est de plus en plus prise en compte lors des entretiens et surtout lorsqu’il s’agit d’une promotion.

L’intelligence émotionnelle… c’est quoi ?

L’intelligence émotionnelle désigne le fait d’agir calmement face aux diverses situations du quotidien, aux situations de désaccord ou encore aux situations inattendues. Faire preuve d’intelligence émotionnelle c’est pouvoir reconnaitre et évaluer ses propres sentiments et ceux des autres, mais aussi avoir l’aptitude de les maîtriser.

Dans son livre, L’intelligence émotionnelle, Daniel Goleman, un consultant et psychologue américain, affirme que la réussite professionnelle dépend moins du QI ou des diplômes que du savoir-faire émotionnel.

« Dans le monde des affaires, avoir un fort QI (coefficient d’intelligence) peut amener à un bon emploi. Mais un fort QE (coefficient émotionnel) peut garantir des promotions ». Daniel Goleman

En ce qui concerne le monde des affaires, des études menées par l’Université Carnegie-Mellon, aux Etats-Unis, montrent que le succès dans les affaires se doit à 85% à l’intelligence émotionnelle contre 15% pour les compétences techniques.

Daniel Goleman, Richard Boyatzis et Annie McKee, ont même créé le concept managérial du « leadership de résonance ». Ce modèle est centré sur la compréhension de ses propres émotions et de celles des autres et explique que tout manager ou responsable d’équipe doit susciter chez ses collaborateurs des émotions positives en les aidant à développer le meilleur d’eux-mêmes.

emotional-intelligence-training-banner

Ceux qui défendent l’intelligence émotionnelle affirment également que, comme les formations techniques sont assez standardisées, ce qui fait la différence ce sont les personnes qui savent maîtriser leurs émotions et qui ont des objectifs personnels alignés aux intérêts de l’entreprise.

Par ailleurs, l’absence d’intelligence émotionnelle peut engendrer l’autosabotage. Le psychologue américain Stanley Rosner, auteur du livre The Self-sabotage Cycle, affirme que l’autosabotage est la tendance à répéter des attitudes destructives. L’individu préfère croire que la satisfaction est le résultat de quelque chose d’extérieur. Cette négation peut entraîner des déséquilibres, un manque d’assurance, de la peur et de l’anxiété.

Pour développer notre intelligence émotionnelle, il est important d’examiner notre culture, nos repères éthiques et moraux, qui sont les racines de nos croyances, des opinions que nous pouvons avoir sur nous-mêmes, sur les autres et sur ce qui se passe autours de nous. Il faut prendre conscience de soi, conscience des raisons ou des circonstances qui nous empêchent de parler devant un public, qui nous poussent à nous énerver, etc.

Mais il y a des contradictions. Certains pensent que l’intelligence émotionnelle et les connaissances techniques sont toutes les deux essentielles. Par ailleurs, séparer les deux par degré d’importance peut s’avérer dangereux, dans le sens où cela peut nous amener à coller des étiquettes aux individus en fonction de leurs résultats aux tests de QI et QE. Ce jugement de valeur peut même avoir des conséquences sur la vie des individus, comme c’est le cas aux Etats-Unis ou au Japon, où la pression pour avoir de bons résultats peut mener au suicide.

Dans le monde de l’entreprise, certains comportements peuvent être interprétés comme des signes de faible niveau d’intelligence émotionnelle ou de manque de capacité à gérer des situations difficiles. Mais mesurer le QE est assez relatif ; cela ne signifie que l’individu ne peut pas développer sa compréhension et sa maîtrise des émotions.

Et vous, quelle place donneriez-vous à l’intelligence émotionnelle dans votre travail ?

Natalia Gimenes de Araujo

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.