Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Diversifier ses recrutements par un moyen responsable: les SIAE

Les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) sont des entreprises ou des associations qui emploient et forment des personnes éloignées de l’emploi. Elles ont néanmoins vocation à n’être que des tremplins vers le marché du travail dit « de droit commun ». C’est là un bon moyen de diversifier ses recrutements en donnant une dimension sociale et responsable à son activité.

Que sont les SIAE ?

Le terme de SIAE recouvre différents statuts juridiques allant de l’entreprise à l’association. Inclues dans « l’économie sociale et solidaire », toutes ont un objectif commun: accompagner des personnes très éloignées de l’emploi pour faciliter leur intégration sociale et professionnelle. Bénéficiaires de minima sociaux, jeunes de moins de 26 ans en difficulté, personnes handicapées et chômeurs de longue durée sont les principaux publics visés par ces structures.

Pour ce faire, elles se concentrent d’une part à offrir de réels biens ou services  positionnés sur le marché concurrentiel, et d’autre part à dispenser les employés d’une formation qualifiante. Les SIAE ne sont en fait destinées qu’à être des tremplins vers l’emploi. Elles permettent à des individus en difficulté de nouer (ou renouer) avec le marché du travail par le biais d’une expérience réellement professionnelle, et de recevoir une formation initiale adaptée pour rejoindre ensuite sur le marché « de droit commun ». En contrepartie des engagements de l’employeur et de la formation qu’il dispense, le statut de SIAE lui ouvre des droits en termes de subvention ou de réduction des charges sociales.

Un « vivier de candidats »

Comme l’expliquait déjà l’article de Olivia Breda en janvier 2016, les quartiers prioritaires abritent des talents « cachés ». Le manque d’information ou la discrimination que représente le simple fait d’habiter un quartier prioritaire font de ses habitants de véritable talents cachés aux yeux des recruteurs.  La charte « Entreprises et Quartiers » ou le cabinet de recrutement MozaikRH par exemple, ont donc pour but comme le montrait l’article de mettre en lumière ces talents et de faciliter leur employabilité.

Les SIAE sont, à l’instar de cette charte et de ce cabinet pour les habitants des quartiers, un lieu privilégié pour les recruteurs: elles concentrent et mettent en lumière des talents a priori cachés, c’est-à-dire en fait discriminés ou exclus du marché du travail.

Elles offrent un contact (parfois inédit) avec le marché du travail, un accompagnement pragmatique (conception de CV, expression orale, valorisation des acquis…), et une formation reconnue. De plus, elles n’emploient des individus que provisoirement. Ces derniers sont donc de futurs candidats potentiels pour les recruteurs, destinés à devenir des salariés à plein temps et de droit commun.

De plus, il ne faut pas négliger les qualités des candidats présents en dépit de leur faible qualification ou de leur éloignement de l’emploi. C’est au contraire l’occasion de découvrir des profils atypiques, dont les compétences ne sont pas forcément rigidifiées par les formations habituelles et dont la motivation est souvent au rendez-vous, puisqu’une première démarche (et probablement la plus importante) est déjà entamée lorsqu’ils intègrent une SIAE.

Pourquoi et comment recruter dans une SIAE?

Plusieurs raisons peuvent amener un recruteur à s’intéresser à ces structures d’insertion. Pour répondre à des clauses d’insertion d’abord. Pour développer la responsabilité sociale de l’entreprise ensuite, et s’inscrire dans une politique intelligente à la fois de lutte contre le chômage et de crédibilisation de l’entreprise. Enfin, c’est un bon moyen de trouver de nouveaux talents et de recruter des profils a priori invisible sur les plateformes habituelles.

Les SIAE concernent pour une large majorité le BTP, la collecte, le traitement et le recyclage des déchets, les espaces verts, le nettoyage et l’entretien, la production agricole, la restauration collective et les services à la personne. Quelques unes s’aventurent néanmoins  dans de nouveaux secteurs, tels que la production de contenu multimédia ou le numérique. Le meilleur moyen pour le recruteur d’approcher ce vivier de candidats est donc probablement de recourir aux services de la structure, dans un premier temps. Faire de son entreprise le client d’une SIAE est en effet l’occasion de découvrir à l’oeuvre les savoirs-faire de la structure et d’établir un premier contact avec les individus qui y participent.

Et si vous deveniez une SIAE?

Enfin, pourquoi ne pas transformer son entreprise en SIAE? Pour les PME notamment, il peut-être intéressant de se pencher sur les modalités d’acquisition de ce statut. Beaucoup d’entrepreneurs veulent donner un tournant social à leur activité. Ainsi la meilleure solution est de commencer par un recrutement ciblé sur les personnes en difficulté, puis penser la mise en place d’une réelle formation en interne. La question de l’acquisition d’un tel statut devrait ensuite pouvoir se poser sans trop de problèmes.

On peut penser notamment à de petites entreprises ou même certaines start-up. N’ayant pas beaucoup de personnel, et chacun devant s’occuper de tâches très variées, il manque parfois une certaine main d’oeuvre (y compris dans les start-up du numérique). Traitement d’informations, assistance téléphonique, envoie de colis… Si ces tâches n’ont pas une très haute valeur ajoutée, elles représentent une vraie activité professionnelle et un savoir-faire qui peut justifier ce type de statut orienté « insertion ».

Des sites comme http://www.socialement-responsable.org mettent à disposition des annuaires complets des différentes SIAE selon le secteur recherché et la zone géographique. S’engager dans le recrutement en SIAE est probablement moins confortable que d’utiliser les réseaux et les plateformes habituelles, c’est aussi plus audacieux et plus long, mais c’est une prise de risque qui peut porter ses fruits et permettre de découvrir des talents qui sont précisément hors de portée de la plupart des recruteurs. Enfin, pour les entrepreneurs qui ont une réelle volonté de donner une orientation sociale à leur entreprise et de participer à l’insertion d’individus en difficultés, ce statut est un excellent moyen d’y parvenir en étant conseillé et soutenu, notamment financièrement.

Loïc Caruso

 

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.