Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Comment parler de son expérience scoute à son entretien de personnalité du Celsa ?

De nombreux candidats admissibles au Celsa ont déjà eu une expérience de scoutisme mais peu réussissent à la mettre pleinement en valeur, en sortant des sentiers battus et en évitant les lieux communs maints fois entendus par les jurys. En postulant en Licence de Management et Organisations, vous pouvez mettre en avant des compétences relationnelles et organisationnelles que vous avez pu acquérir lors de l’organisation d’un camp. Cet article propose quelques idées personnelles pour en discuter le plus concrètement possible.

Eviter les lieux communs en insistant sur ses compétences en organisation

Discuter de son expérience scoute se résume généralement en faisant état de lieux communs abstraits comme « l’apprentissage du jeune par le jeune », la « proximité avec la nature » ou « l’esprit d’équipe ». Néanmoins il est nécessaire de faire des parallèles concrets avec l’entreprise, en soulignant aussi bien ce que le scoutisme vous a apporté en termes de savoir-faire mais aussi de savoir-être. En effet, dire que votre expérience scoute vous a appris à développer une cohésion d’équipe, à être débrouillard et autonome doit être accompagné d’exemples et de liens avec ce que vous pouvez imaginer de l’entreprise.

Paul Drucker définit les missions du manager comme fixer les objectifs à atteindre, organiser le travail, motiver, communiquer, évaluer et former.  Ces verbes d’action désignent des compétences que l’on acquiert avec son expérience scoute, notamment en leadership, en management et en organisation. Par exemple, en tant que chef d’équipe vous avez sûrement déjà été amené à créer un projet pédagogique sur le long terme pour des enfants. Cela vous a permis de mettre en œuvre des qualités organisationnelles et relationnelles qui peuvent être développées ainsi :

Le leader est chargé de diffuser la vision d’une entreprise

  • La formulation d’objectifs et de sous-objectifs cohérents avec les besoins des enfants. Vous connaissez le processus qui vise à établir une stratégie dans votre projet : partir des besoins, formuler un objectif principal, des objectifs d’activités ciblés et enfin des sous-objectifs pratiques qui commencent par un verbe d’action : « faire » « créer » « construire »… Vous pouvez donc mettre en relation vos compétences en matière d’élaboration de projet pédagogique à celui de stratégie d’entreprise ou de formation pour les collaborateurs car il s’agit bien en effet de leur enseigner des nouvelles compétences.
  • La proposition d’objectifs « MALIN » : Mesurables, Atteignables, Limités, Intéressants, Négociables. Dès lors, vous mettez ici en avant votre pragmatisme, votre capacité à rationaliser les éléments et à vous adapter à votre environnement. Cela vous permet de dire que vous avez une idée de la manière dont les objectifs sont établis par vos supérieurs et votre capacité à en proposer aussi.

L’organisation de réunions pour vos animateurs peut être comparable à celle menée par les managers pour leurs collaborateurs

  • Réunions collectives : en tant que responsable de branche, vous préparez vos réunions pour débriefer de la journée et briefer les animateurs sur la journée du lendemain. Comme un manager, vous adoptez la méthode de prise de notes pendant la journée pour classer les prises d’initiatives, comportements de manière positive ou négative. Votre rôle est aussi de proposer des pistes d’amélioration en cas d’échec ou féliciter vos animateurs pour reconnaître leurs efforts.
  • Réunions individuelles : personnalisées pour chaque animateur au milieu et à la fin d’un camp, elles sont comparables à l’entretien annuel mené par les managers. Celui-ci laisse d’abord parler son collaborateur pour connaître son opinion sur son travail puis discute avec lui. Il propose aussi de l’aider à améliorer son travail via des formations, comme vous pouvez le conseiller sur sa manière de mener sa pédagogie ou ses relations avec les autres animateurs…

Image 3

Développer ses qualités de leadership

La définition du leadership est variée selon les auteurs mais certains points communs aux managers, RH et animateurs ou chefs de camp peuvent toutefois être relevés.

  • Modèle : en tant que manager ou RH vous avez la responsabilité d’assurer le bien-être des collaborateurs et le suivi de la stratégie de l’entreprise. Vous avez donc une fonction de représentation au sein de la direction, qui s’apparente à celle que vous possédez lorsque vous êtes chef de camp. En effet, vous êtes à la fois le représentant légal, le relais entre les enfants et leurs parents, le référent pour les animateurs, la personne entretenue lors de la visite des services sanitaires pendant le camp… Vous êtes donc censés agir comme un modèle et adopter une certaine discipline.
  • Moteur : un manager sait fédérer autour de lui, est charismatique et respecté. Il en est de même pour un animateur, un responsable de branche ou un chef de camp : tout en étant exemplaire, il sait motiver son équipe et a une certaine assurance. Votre expérience scoute vous permet donc d’être à l’aise dans la prise de parole en public et dans la relation aux autres.
  • A l’écoute : un collaborateur ne pourra se confier au RH que s’il peut lui faire confiance. De la même manière, un animateur ne pourra discuter librement avec le chef de camp que si ce dernier est à l’écoute de ses besoins. Cela sous-entend que la modestie fait partie intégrante de la définition du leadership. De la même manière un bon leader sait déléguer des responsabilités à ses collaborateurs, qualité que vous avez en tant que scout en jouant le fameux « esprit d’équipe ».
  • Autonome : dès votre plus jeune âge, vous êtes membre d’une structure dirigée par des jeunes plus âgés que vous et qui vous éduquent. Vous êtes à l’aise avec l’idée de vie en communauté, de vivre ensemble ce qui favorise votre capacité à travailler en équipe en entreprise.
  • Agile : votre expérience scoute vous a appris à « faire avec les moyens du bord ». Par exemple, faire un feu pour cuire ses aliments sous la pluie vous permet de vous adapter à votre environnement et développer votre persévérance. En vous engageant pleinement dans votre travail, vous adoptez des qualités précieuses en entreprise car vous êtes considéré comme quelqu’un de fiable à qui on peut confier des missions importantes.
  • Imaginatif: en tant que scout, vous avez déjà eu à créer des choses de toutes pièces avec la plupart du temps peu de moyens et le plus souvent dans l’urgence (par exemple vous deviez monter une tente mais vous ne disposiez pas assez de ficelle pour la faire tenir). Cela vous a permis de développer votre imagination et votre capacité à produire un résultat satisfaisant à partir de ce que vous aviez « sous la main ». Cet esprit d’innovation est apprécié en entreprise. Lors de l’élaboration de projets, on pourra vous faire confiance pour trouver des idées nouvelles et pragmatiques.
  • Anticipe : c’est une qualité indispensable pour devenir RH ou manager. Cela repose aussi sur l’idée de responsabilité. En faisant du scoutisme, vous êtes amenés à toujours prévoir et à agir en conséquence. Cela signifie donc avoir une capacité d’organisation.

Ces idées ne sont que des pistes de réflexion sur ma propre expérience scoute. L’idéal est d’adapter ces quelques idées en les illustrant par des cas très concrets qui vous sont arrivés. L’oral du Celsa est un moment privilégié pour discuter avec le jury de vos passions et de la manière dont vous percevez l’entreprise. Combiner les deux est donc un excellent atout !

Oriane Alexandre

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.