Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Et si on prenait un congé solidaire?

Des congés solidaires comme prétexte pour vivre une expérience unique, utile et citoyenne.

Vos jours de congés sont précieux pour vous… et peuvent le devenir aussi pour les autres.

Une expérience bénévole en local, national ou international peut être une belle opportunité pour un salarié de consacrer son temps libre à une cause qui lui tient à cœur et à l’organisme d’accueil de renforcer ses équipes pour diverses missions. On peut effectivement devenir bénévole sur une période, allant d’une journée à plusieurs mois, en étant éventuellement aidé par son entreprise dans la démarche.

Cela m’intéresse, comment faire pour m’engager si je suis salarié ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous si vous souhaitez dégager du temps libre pour vous engager bénévolement pour des missions ponctuelles:

  • Utiliser ses congés payés : solution la plus simple et évidente. Cependant, si vous préférez utiliser ceux-là uniquement pour un départ en vacances avec votre famille, par exemple, il serait peut-être intéressant de considérer les autres options qui s’offrent à vous.
  • Utiliser son RTT : même avantage de simplicité que le congé payé. Tous les salariés n’ont cependant pas accès aux RTT (il faut qu’un accord ou une convention le prévoie). Utiliser un RTT vous limitera aussi en choix de missions dû à sa courte durée.
  • Utiliser un congé sans solde : un congé motivé par des besoins personnels, sans obligation de motiver sa demande auprès de l’employeur. Lors de ce congé vous ne recevez évidemment pas votre salaire, n’acquerrez pas de congés payés ni de droits liés à votre ancienneté. Cette pratique est courante, mais aucune loi ne l’encadre. Il n’y a aucune procédure à suivre ou condition à remplir. L’employeur est donc libre d’accepter ou de refuser votre demande.

Pour ces 3 possibilités (voire si vous pensez pouvoir dégager quelques heures par semaine en plus de votre temps de travail), si vous voulez rester et vous engager en local les sites Je m’engage  et La Fabrique des Colibris vous aideront à trouver des missions dans divers secteurs.

  • Utiliser un congé sabbatique : se présente dans les faits comme un congé sans solde de longue durée (minimum 6 et maximum 11 mois, sauf si les dispositions conventionnelles de votre entreprise sont différentes). A la différence du congé sans solde, le congé sabbatique est légalement encadré. En tant que salarié, vous devez justifier d’une certaine ancienneté dans votre entreprise (36 mois minimum à la date du départ, sauf si les accords d’entreprise ou convention collective de branche prévoient une autre durée, consécutifs ou non), justifier de 6 ans d’activité professionnelle (cumulée ou non), ne pas avoir bénéficié d’autres congés d’au moins 6 mois (congé sabbatique, congé individuel de formation, congé pour création d’entreprise) durant les 6 dernières années (une fois de plus, les accords d’entreprise ou la convention collective de branche peuvent prévoir une autre durée minimale). L’employeur est libre d’accepter ou de refuser ce type de congés, à condition que le refus soit justifié. Ce type de congé est particulièrement adapté pour des missions ou projets associatifs de longue durée à l’étranger, si vous voulez partir à votre compte et être libre dans vos démarches.

Cet article de notre blog vous éclairera davantage sur tous les bienfaits que l’on peut tirer d’un congé sabbatique.

  • Prendre un congé de solidarité/congé solidaire/congé de solidarité internationale : ce sont 3 termes très proches désignant globalement le fait de partir en mission d’entraide internationale dans son contexte professionnel. De durées et d’encadrements législatifs différents, ces congés sont forcément pris hors du territoire français et résultent soit d’un accord intra-entreprises, soit d’une mise en place d’un encadrement de missions par une association partenaire (par exemple Planète Urgence, France-Volontaires ou Développement Sans Frontières) mettant en relation l’entreprise où travaille le bénévole et l’organisme d’accueil. Ces congés sont de plus en plus populaires surtout au sein des grandes entreprises : L’Oréal et Carrefour ont même passé des accords avec Planète Urgence afin d’envoyer régulièrement ses collaborateurs en Congés Solidaires (Congé Solidaires est un marque déposée par Planète Urgence, pour une durée de congé de solidarité internationale d’environ 2 semaines). Ces congés ont, comme dit précédemment , la particularité de s’exercer dans un contexte profession
    nel : les volontaires sont donc amenés à participer à des projets qui sont en rapport avec leurs compétences. Au delà de servir à votre accomplissement personnel en mettant vos talents au service d’un intérêt général, cette expérience peut être une véritable plus-value pour votre savoir-faire car vous aurez su adapter vos acquis professionnels et votre savoir-être à un nouveau cadre de travail et de culture.

 


pictos-conge-solidaire-entreprise

  • Utiliser ses congés de représentation : Si vous faites déjà partie du bureau d’une association déclarée (à savoir si vous êtes Président, Secrétaire Générale ou Trésorier), il vous est possible de prendre jusqu’à 9 jours de congés de représentation par an. Ces journées sont éventuellement financées (partiellement ou en totalité) par votre employeur et sont comptées comme un temps de travail effectif.

Cette fiche informative sur les congés spécifiques à la vie associative vous éclairera davantage sur d’autres formes de congés ainsi que sur leur encadrement légal.

Je suis un employeur ou représentant d’une entreprise, aider mes salariés à participer à des missions volontaires me semble être une bonne idée…

Et pour cause !

Les avantages de ces pratiques sont nombreux, y compris pour vous :

  • Vos collaborateurs : en les mobilisant autour d’un projet d’intérêt général vous participez non seulement au développement de leurs compétences et de leur savoir-faire, mais également à la cohésion des équipes. Instaurer par exemple une journée RTT solidaire peut être très bénéfique pour l’esprit des équipes qui apprennent à se connaître autrement que dans le cadre du travail ou certains codes sont préétablis. Lors de ces missions les chefs et leurs équipes se retrouvent d’égal à égal en travaillant main dans la main pour une cause ou un projet dans lequel ils voient un sens autre que la réalisation d’objectifs commerciaux ou financiers.
  • Votre image : en matérialisant votre politique RSE vous participez non seulement à créer ou maintenir une image positive auprès de vos clients, mais aussi en interne, auprès de vos collaborateurs présents (et on sait à quel point c’est important d’être fier de son entreprise) et futurs ( votre engagement peut effectivement faire pencher la balance des nouveaux talents en votre faveur).
  • Votre fiscalité : En participant financièrement à des projets d’intérêt général (que ce soit à l’échelle d’un ou de plusieurs salariés) vous bénéficiez d’un allégement fiscal de 60% de la somme totale engagée.

Quels que soient le secteur, la taille ou la situation géographique de votre entreprise (en restant en France bien entendu), vous engager comme bénévole ou mécène pour un projet de solidarité citoyenne est peut être finalement une solution aussi bien pour vous que pour les autres.

 

Maria Lazareva

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.