Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

« Snapper » pour mieux régner ?

Selon une étude publiée par Diplomeo, 82% des étudiants sont inscrits sur Snapchat, le réseau se plaçant ainsi à la deuxième place derrière Facebook. Les entreprises ayant conscience de l’importance grandissante du réseau pour les jeunes générations, se l’approprient de plus en plus en vue d’attirer de jeunes talents.

Snapchat, snaps, stories ?

Snapchat est l’application la plus téléchargée sur l’App Store de l’année 2016. Pour ceux qui ne la connaissent pas, l’application a été créée en 2011 en Californie, et elle consiste en un partage de photos et de vidéos éphémères. Les utilisateurs peuvent ainsi échanger des images et des vidéos (« snaps ») avec leurs amis mais celles-ci n’apparaissent que durant quelques secondes avant de s’effacer. Les utilisateurs peuvent aussi poster des « Stories », visibles au yeux de tous leurs contacts sur Snapchat (sauf si l’utilisateur veut restreindre son public à certaines personnes), le contenu publié est alors disponible pendant 24 heures. Les Stories prennent la forme d’une compilation de snaps apparaissant par ordre chronologique et créant ainsi une histoire.

Le concept a connu tellement de succès que plusieurs applications ont copié le modèle de Snapchat : c’est notamment le cas de WhatsApp, de Facebook ou encore d’Instagram.

Mais comment expliquer ce succès ?

Plusieurs ingrédients donnent à Snapchat, l’application dite de la « génération selfie », une forme attrayante :

– Tout d’abord, l’instantanéité assouvit la curiosité des utilisateurs : on peut ainsi voir dans l’immédiat ce que les autres sont en train de faire. L’idée c’est de voir et d’être vu.  

– De plus, la durée de vie limitée des snaps confère une dimension assez fun et légère au réseau, les images et les vidéos envoyées s’effaçant au bout de quelques secondes. Les utilisateurs vont alors avoir des comportements plus spontanés que sur Facebook par exemple.

– Enfin, point incontournable : les filtres Snapchat. Ces filtres sont multiples : ils peuvent modifier la voix, le visage, ajouter une couronne de fleurs au-dessus de la tête de l’utilisateur ou encore des oreilles de chien ou de lapin… Ils sont utilisés au moment même où la personne prend sa photo ou sa vidéo (et non pas après, comme c’est le cas des effets, qui modifient les couleurs, peuvent ajouter des informations concernant la localisation de l’utilisateur et offrent même la possibilité de faire des dessins sur la photo ou la vidéo). Les filtres sont ainsi souvent décalés, drôles et parfois personnalisables et s’avèrent tout à fait adaptés à l’image sympathique et légère du réseau.

Quelques membres du Celsa RH se sont donc prêtés au jeu des filtres Snapchat !

 

lise snap . Lise snap 2 Alice snap Alice snap 3 Mennah snap 1 mennah snap 3


Snapchat entre dans l’entreprise

Rapidement, face au succès grandissant du réseau, les entreprises n’ont pas tardé à l’investir. Snapchat étant utilisé principalement par des jeunes, les entreprises l’utilisent en vue d’être plus attractives et d’attirer de jeunes talents. De plus, avec la création des géofiltres en 2016, Snapchat se révèle très avantageux pour les entreprises : les marques peuvent ainsi créer elles-même leur filtre et choisir le périmètre sur lequel elles veulent que le filtre s’étende.  

Ainsi, le concept de Snapchat imposant une adaptation du contenu au format de l’application, cela favorise les contenus créatifs et décalés. D’autant plus que le fait que le contenu disparaisse au bout d’un certain temps force les annonceurs à être encore plus inventifs, l’objectif étant de marquer les esprits.

Les utilisations pour une entreprise peuvent être variées : montrer la vie des salariés de l’entreprise, l’ambiance de travail, le quotidien de l’entreprise, les coulisses de la création d’un produit ou d’un service client, faire des mini interviews, envoyer des coupons ou des offres spéciales etc.

C’est ainsi que Dior, en mai 2015, a utilisé les « sponsorised stories » pour promouvoir le lancement de sa nouvelle collection « Cruise » au Palais Bulles de Pierres Cardin. De plus, les entreprises pouvant envoyer des snaps individualisés, elles peuvent alors développer une communication personnalisée, ce qui a été très apprécié par les consommateurs. Selon Sébastien Defrance, Community Manager d’AlloResto « Snapchat offre une proximité rare avec les gens, qui nous partagent des selfies, des photos de chez eux et de leur frigo vide, avec des gribouillis dessus ».

taco bell snapchat

Tweet d’une personne venant de recevoir un snap personnalisé de Taco Bell

Focus sur l’utilisation de Snapchat dans les Ressources Humaines : les exemples d’Axa et d’Accenture

Les RH de certaines entreprises se lancent ainsi à l’assaut de Snapchat. C’est le cas notamment d’Axa et d’Accenture, qui en vue de soigner leur marque employeur et de séduire la génération Z, se sont converties à Snapchat. 

Florence Réal, directrice du recrutement d’Accenture France explique ainsi : «Chaque année, en France, nous recrutons 1 000 collaborateurs pour des stages, de l’alternance ou des CDI. Deux nouveaux arrivants sur trois sont de jeunes diplômés. Pour les attirer, il faut de l’authentique. Et nous avons constaté que même Facebook devenait trop institutionnel. Nous avons donc souhaité nous caler sur les usages de nos cibles qui sont de nature curieuse ». «Snapchat est intéressant pour les mêmes raisons que Facebook l’était il y a six ans » affirme cette dernière.

Les collaborateurs vont ainsi poster des photos et des vidéos au fil de la journée, au gré de leurs envies, donnant un aperçu d’une journée type. De plus, le cabinet, véhiculant une réputation de sérieux, semble vouloir aussi renvoyer une image plus innovante et moderne. L’idée est ainsi de faire parler principalement les jeunes, l’entreprise laissant le contrôle du réseau aux jeunes salariés ou aux jeunes en stage pour qu’ils y racontent leur quotidien.

De la même manière, pour mieux faire connaître le quotidien des métiers de l’entreprise, Pierre Davainne, Social Media Manager chez Axa Banque a eu l’idée de sélectionner 120 collaborateurs volontaires pour représenter le groupe via Snapchat. Il affirme effectivement : « L’objectif de notre compte Snapchat est de mettre en avant les collaborateurs de la banque ».

Axa banque snapchat

Les géofiltres, que nous avons évoqué plus haut, constituent aussi un point intéressant dans le cadre de l’utilisation de Snapchat par les ressources humaines. En effet, selon Lionel Prud’homme, expert du recrutement digital et DRH du groupe IGS, ils constitueraient un outil de sourcing très ciblé. Les entreprises peuvent alors communiquer et envoyer des snaps aux couleurs de l’entreprise dans une zone particulièrement fréquentée par des jeunes ou encore dans des salons professionnels. Cela permet ainsi de contrer le fait que seules les personnes qui suivent l’entreprise peuvent accéder à ses publications sur Snapchat. Les entreprises peuvent alors cibler des personnes ne s’intéressant pas forcément à l’entreprise mais constituant des profils intéressants. C’est ainsi que, d’après Lionel Prud’homme, un cabinet d’avocat à Singapour a envoyé un géofiltre « On recrute » dans le quartier d’un pub fréquenté par les meilleurs avocats de Singapour.

Recruter sur Snapchat ?

En mars 2015, un jeune Américain, Elski Felson, à la recherche d’un emploi depuis huit mois, a eu l’idée originale de postuler à une offre de Snapchat en créant un CV vidéo entièrement sur Snapchat.

Mais peut-on réellement recruter sur Snapchat ?

Encore très peu répandu, le recrutement sur Snapchat a néanmoins déjà été testé, notamment par l’agence DDB Oslo. L’agence a ainsi lancé une campagne de recrutement originale. Partant de l’idée que « les meilleurs concepts sont souvent les plus simples et peuvent être énoncés en moins de 10 secondes » (directeur de la création de DDB Oslo, Finn Knudsen), l’agence a décidé de faire sa campagne sur Snapchat ; les candidats ont alors été incités à exprimer leur idée dans une vidéo Snapchat et à l’envoyer à l’agence. Les vidéos sur Snapchat ne pouvant excéder 10 secondes, les candidats ont ainsi dû redoubler d’imagination et de créativité et tirer profit du format imposé. Le gagnant a alors obtenu un entretien avec l’agence, à Oslo, aux frais de l’agence.

Dans la même idée, l’agence Fred & Farid a lancé une campagne de recrutement sur Snapchat en février 2016 en vue de recruter un Community Manager. En trois snaps consécutifs, l’agence a décrit le poste, les qualités attendues et la démarche à suivre pour postuler. Les candidats pouvant ainsi postuler directement via l’application en envoyant leur CV sur le Snapchat du groupe. La méthode adoptée par l’agence révèle leur volonté de recruter des personnes qui suivent déjà l’entreprise, qui s’y intéressent donc, mais aussi des personnes très connectées.

On constate ainsi que ce nouveau mode de recrutement paraît attractif et confère aux entreprises une image assez moderne. Néanmoins, il n’est évidemment pas adapté à tous les postes ni à toutes les entreprises et s’avère surtout efficace pour les postes demandant de la créativité. Toutefois, d’un point de vue plus global, l’utilisation de Snapchat dans les Ressources Humaines semble assez intéressante. Elle ouvre la voie à des utilisations originales et attrayantes, notamment pour développer la communication externe, l’attractivité et la marque employeur.

Et vous, que pensez-vous de l’introduction de Snapchat dans l’entreprise et plus spécifiquement dans les Ressources Humaines ?

Mennah Mamdouh

 

 

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.