Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Workplace ou quand Facebook devient un outil de travail

Jusqu’alors le réseau social Facebook pouvait être utilisé de manière informelle par les salariés afin d’échanger via des conversations ou des systèmes de groupes. Aujourd’hui le géant fait un pas de plus en créant une véritable plate-forme, exclusivement destinée aux professionnels, un projet déjà bien amorcée sous son ancien nom : Facebook At-Work.

 

Au départ Facebook est une plate-forme plutôt ludique, destinée en premier lieu à retrouver d’anciennes connaissances et à garder contact avec les personnes rencontrées tout au long de son parcours. L’application porte bien son nom puisqu’à fortiori l’utilisateur se crée un véritable réseau de connaissances. Aujourd’hui l’importance du réseau social grandit au sein de l’entreprise. On pense en premier lieu à l’utilisation qu’en font les recruteurs ou encore à la communication établie autour d’une page en faveur d’une marque ou d’un groupe. Les retombées en termes marketing, commercial ou encore d’un point de vue marque employeur sont palpables pour peu qu’une stratégie digitale efficace soit mise en place. Mais Facebook favorise aussi la collaboration grâce à ses systèmes de conversations instantanées, de groupes ou encore de live. C’est d’ailleurs là tout le propos de Workplace.

 

Un « braconnage » déjà entamé par les utilisateurs de Facebook

 

Progressivement les utilisateurs du réseau social se sont emparés des opportunités offertes par Facebook pour l’utiliser en tant que plate-forme de travail collaboratif. La possibilité de créer des groupes (à caractère privé ou public), a permis de rassembler en un même lieu les idées et les avancements liés à un projet. Les étudiants notamment ont commencé à l’utiliser à ce titre, et non plus seulement en tant qu’objet de divertissement. Ce mode d’appropriation du réseau social – ou de braconnage – s’est étendu au sein des entreprises, les groupes et autres conversations partagées permettant aux travailleurs une meilleure mise en commun et des échanges moins différés.

Si les groupes virtuels de travail existent déjà de manière informelle, Facebook a saisi le créneau pour mieux cibler le monde professionnel et y officialiser son entrée. Workplace est ainsi l’extension du réseau social exclusivement destiné aux entreprises. Le développement de cette extension propose un service mieux adapté aux collaborateurs en permettant « accessoirement » d’accroître la visibilité du réseau social principal. A noter que l’extension ne requiert pas la création d’un compte sur la plate-forme principale : le compte de Workplace est un compte professionnel bien distinct du compte personnel. Dans une certaine mesure et par ce biais Workplace participe à la conversion au digital des structures, les collaborateurs étant incités à travailler en réseau. Francisco Camacho, directeur général du pôle eaux de Danone justifie ainsi l’intérêt de la plate-forme : « Les gens sont plus mobiles aujourd’hui, et quand ils ont la plateforme entre leurs mains, ils peuvent échanger plus rapidement, partager des idées plus rapidement et réagir plus rapidement. »

 

Workplace

 

De la poudre aux yeux ou une véritable valeur ajoutée ?

 

Au premier regard on peut ne pas se rendre compte de la plus-value proposée par Workplace par rapport à l’application initiale étant donné que 95% de ce qui est sur l’extension est déjà développé sur Facebook . Mais son adoption par plusieurs grands noms tels que Danone ou la SNCF devrait rassurer quant à son utilité. La version précédente, Facebook At Work, avait déjà largement séduit, parmi ses clients figuraient de nombreuses grandes entreprises comme Le Club Med. Le fait que l’extension recueille un certain succès malgré son caractère payant valide aussi une certaine réponse apportée aux attentes des professionnels. Workplace propose en effet quelques options supplémentaires comme un certain espace de stockage pour les documents partagés ou le live pour promouvoir les événements de l’entreprise. Par ailleurs Workplace permet de développer la collaboration à une échelle internationale, subtilisant les barrières de la langue et de la distance en regroupant tous les collaborateurs du monde au sein d’une interface plus réduite. Cette communication active favorise le partage d’idées et, de fait, la productivité, selon les dires d’Anne Browaeys-Level, directrice générale Marketing et Digital du Club Med.

La question centrale reste cependant celle de la sécurité. A ce propos l’extension semble proposer bien davantage d’atouts comparé au réseau social initial. Workplace communique par-dessus tout sur le fait qu’il assure la protection des données par des comptes isolés et dont l’architecture est entièrement maîtrisée. Il s’agit bien sûr d’éléments de communication directement issus du créateur, auxquels il faut donc rester vigilants. Néanmoins le géant sait que dans ce domaine, l’erreur est proscrite. Une telle plate-forme est-elle pourtant nécessaire à la collaboration ? N’est-il pas possible de réaliser les mêmes objectifs que ceux proposés par Workplace sans l’utiliser ? Si le réseau doit favoriser la mutualisation des idées, il ne doit en aucun cas en être la condition sine qua non.

 

Déborah MALKA

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.