Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Pourquoi les salariés n’aiment pas leurs RH

Ce n’est pas un scoop, les RH sont peu appréciés en entreprise. Quand je passe un entretien, j’aime demander au recruteur comment la fonction RH est envisagée dans son entreprise. La réponse n’a jamais été positive ! La plupart des professionnels RH souffrent du désintérêt de leurs collègues envers leurs tâches. Salariés et RH sont donc mutuellement insatisfaits de leur relation. Sera-t-il un jour possible de remédier à cette déception générale ?

Le cabinet The Boson Project, en partenariat avec SAP SuccessFactor, vient de sortir une étude sur l’identité du DRH de demain. ll y a quelques mois, nous avions dressé une liste des préjugés les plus tenaces sur les RH pour les décoder. Essayons maintenant d’écouter les remarques des salariés avec cette étude qui fait la part belle à leur avis (plus de 60% des répondants) !

Voici, en une infographie, ce qui m’a marquée dans la première partie de cette étude, consacrée à la perception du DRH par les collaborateurs et les professionnels RH eux-mêmes :

 

 

Prendre en compte les critiques

Je reconnais que ces critiques ne sont pas complètement fausses… Alors, comment pourrions-nous améliorer ces points-là ?

  • Les RH ne servent à rien : et oui, les collaborateurs n’imaginent pas le temps qu’on peut passer à faire des reportings, ou à saisir 3 fois des données (sur le dossier papier + le SIRH qu’on est forcé d’utiliser mais qui n’est pas agile + le fichier Excel de double suivi – histoire vraie), plutôt que de s’intéresser à eux en tant que personne. Alors les managers, et la Direction Générale à qui ces derniers rapportent… Si on faisait un peu plus confiance aux exécutants sur la manière de diffuser leur résultats ? Comme le dit Dominique Bellos, Corporate VP Education & Communication chez Hutchinson : “Il faut permettre à la fonction RH de consacrer le moins de temps possible à remplir et renseigner des formulaires administratifs et autres reportings… On frôle parfois l’absurde, ne sachant plus toujours pourquoi on les remplit”
  • Les RH manquent d’empathie et d’écoute : il est vrai que les RH ne sont pas toujours recrutés pour leur relationnel, surtout quand on monte dans la hiérarchie, et que viennent des gens choisis surtout pour leur connaissance business du fonctionnement de l’entreprise… Mais pas de celle des salariés ! Un impératif à prendre en compte lors des recrutements. En revanche, il faut aussi que les salariés fassent preuve de maturité. Cette étude se fonde sur une vision extrêmement positive de l’Homme (et ça fait du bien, de l’entrain, un avenir ouvert), mais il ne faut pas oublier que les salariés, toutes générations comprises, sont parfois comme des enfants. J’ai ainsi entendu un collaborateur faire un drame, sous entendant qu’on l’arnaquait, parce qu’il allait faire un vol avec une escale et non un direct… Ce n’est pas toujours les RH les fautifs, il faut tous nous embarquer sur le navire de l’effort !
  • Les RH sont conservateurs : en effet, nous sommes nombreux à être un peu dépassés par ces nouvelles manières de travailler et ces technologies pas vraiment user friendly … Alors en avant la formation, et les séminaires de découverte ! Directeurs Financiers de tous bords, ouvrez les écoutilles et donnez un substrat de budget à la formation des RH pour qu’ils puissent s’adapter à ce monde qui les entoure. Les RH doivent aussi comprendre que même s’ils ne sont pas attirés par les outils digitaux et les pratiques associés (travail collaboratif, transparence…), il est de leur devoir de garantir une éthique dans l’usage de ces derniers outils, non pensés par les RH.

IUIASSkEALa meilleure manière d’aider les RH à se recentrer sur leur coeur de métier, les collaborateurs, serait d’enfin considérer les hommes et les femmes d’une entreprise comme LA source d’innovation et de productivité de cette dernière. Cela ne pourra pas se passer sans un soutien authentique de la direction, comme le dit Laurence Vanhée, DRH de Happyformance, citée par cette étude : “Il y a un vrai mouvement, non seulement parmi les DRH, mais aussi chez les patrons, ce qui est pour moi important”. Rendez-vous dans un prochain article pour découvrir qui est ce DRH de demain, et les défis qui l’attendent !

Et vous, êtes-vous d’accord avec ces retours ? Pensez-vous qu’il est possible de changer la relation Direction générale-RH-collaborateurs ?

 

Juliette DUMAS

Download this infographic.

Embed Our Infographic On Your Site!

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.