Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Mentir sur son CV : une fausse bonne idée ?

Faux diplômes, modification du précédent poste (intitulé, durée, tâches…), exagération du niveau de langue et de compétences… Les candidats peuvent avoir tendance à arranger les informations pour plaire au recruteur.

D’après une étude publiée en 2013 par le cabinet Florian Mantione Institut:

nose-156596_640¾ des CV sont mensongers

thumb-up-153290_640

90% des candidats déclarent normal d’arranger un CV

Quelles modifications ?

diploma-1390785_640L’achat de faux diplômes sur internet se répand, comme le site fauxdiplomes.org qui propose des diplômes du baccalauréat à 150 euros. Il peut aussi y avoir de fausses équivalences avec des diplômes étrangers, des exagérations (« Licence » alors qu’il n’y a qu’une première année d’étude qui a été effectuée), ou des acronymes flous pour tromper le recruteur.

factory-1353208_640
Au niveau des expériences professionnelles, ce n’est pas toujours une amélioration en tant que telle (Directeur au lieu de Responsable par exemple), afin de toucher des postes à plus haute responsabilité. Cela peut aussi être dans l’autre sens : certains candidats peuvent se dévaluer pour éviter de faire peur au recruteur (par exemple après avoir été chef d’entreprise).
Une modification fréquente est l’allongement des durées de travail, pour masquer les périodes de non activité. Dans une période de crise économique, les demandeurs d’emploi ne veulent pas être à la traîne et veulent mettre toutes les chances de leur côté.
Enfin, l’âge, le nom ou le lieu d’habitation peuvent être modifiés par peur d’être discriminé.

Face à cela, que faire ?

linkedin-400850_640

Si la candidature s’est faite en ligne, en cochant des items, le candidat peut prétexter une erreur de saisie. Pourtant, de plus en plus d’outils permettent une vérification rapide. Par exemple, le parcours d’un candidat sur LinkedIn est généralement très proche de la réalité, puisque soumis au regard de personnes travaillant avec lui. Ses collègues peuvent aussi attester de ses compétences à travers des recommandations.

 

 

Est-ce que les entreprises vérifient vraiment ?

Depuis la loi Aubry du 31 décembre 1992, l’employeur a le droit et le devoir de vérifier les informations inscrites sur un CV. Il peut même être en tort s’il ne le fait pas ! Pourtant :

magnifying-glass-1083373_640 Seul 1 employeur sur 3 vérifie les informations d’un CV

 

Cela s’explique principalement par un manque de temps. Le recruteur considère qu’il pourra relever des failles lors de l’entretien individuel.

Si l’employeur vérifie les informations du CV, cela sera surtout auprès du précédent employeur. Des entreprises proposent aujourd’hui leurs services pour vérifier les CV reçus, comme Check it.

Plus récemment, le ministre de l’Éducation a annoncé le 21 janvier dernier la création d’un service numérique pour délivrer les attestations de diplômes d’Etat, un dispositif qui garantira l’authenticité des documents auprès des employeurs et simplifiera les démarches des usagers.

Ce service ne sera cependant qu’effectif qu’avec l’accord du candidat qui devra accepter la consultation de son diplôme par l’organisme.

Que risque-t-on à mentir sur son CV ?

businessmen-42691_640

Du point de vue légal, un candidat qui maquille son CV ne risque pas grand-chose, à moins de se faire passer pour un médecin, un expert-comptable ou un avocat.

Mais le risque est surtout autour des enjeux de la réputation : si un candidat est démasqué, il risque d’être grillé dans toute sa profession. Ce genre d’information peut circuler très vite.

Source: cnet.com

Source: cnet.com

Un des exemples les plus connus est celui de Scott Thompson, Directeur Général de Yahoo, nommé en 2012. 5 mois seulement après son arrivée, une controverse a éclaté autour de son CV. On l’accusait de mentir sur la détention d’une licence en informatique. Au final, il n’était diplômé que d’une licence en comptabilité. Third Point, actionnaire de Yahoo ! qui souhaitait se débarrasser de Scott Thompson, a mis en avant cette « erreur » pour le pousser à démissionner.

 

Charlène LAMY

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.