Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Les nouveaux rois de la collaboration au travail

Alors qu’il y a quelques années « nombre de spécialistes des ressources humaines [affichaient] leur scepticisme, voire leur pessimisme » face aux réseaux sociaux d’entreprise, il semble aujourd’hui que cette perception ait évolué. En étant des éléments essentiels de la gestion des relations sociales, les réseaux sociaux d’entreprise, ou plateformes collaboratives, favorisent et améliorent les échanges au sein d’une même organisation.

Plateformes collaboratives : le nouveau « chat professionnel »

Que ce soit au sein des start-up ou dans les grandes entreprises, ces nouveaux réseaux sociaux font fureur. Véritables « chats professionnels », les plateformes collaboratives sont des outils de réseautage qui facilitent le partage de connaissances et de savoirs.

Avec leur système de dialogue en temps réel, elles sont une manière pratique et rapide d’échanger avec ses collègues. En étant parfaitement adaptées à tous les besoins des collaborateurs dans l’entreprise, les plateformes collaboratives simplifient la communication au bureau.

Mais surtout, elles répondent au problème de profusion des modes de communication : elles centralisent toutes les discussions et le partage de documents sur un même outil, permettant ainsi de réduire les échanges (par mail) et d’augmenter l’efficacité. Bref, grâce à elles, le quotidien au bureau devient plus sympathique et plus productif.

« Be less busy »

Parmi les multiples réseaux sociaux d’entreprise qui sont nés ces dernières années, on compte notamment Yammer (le réseau social de Microsoft) Hipchat, Asana ou encore Base Camp. Mais un autre est tout particulièrement plébiscité par les entreprises ces derniers temps : Slack.

Slack est un donc outil collaboratif, mais pas seulement, car c’est aussi un logiciel de gestion de projets. Lancé en 2014, la plateforme ne comptait pas moins de 2,7 millions d’utilisateurs actifs quotidien au mois de juin dernier.

Description de l'utilité de Slack pour une équipe

« Be less busy » est la nouvelle promesse de Slack, qui souhaite simplifier la vie des collaborateurs en proposant un outil à la fois complet et facile d’utilisation. Un récent article de The Economist explique : « Instead of individual e-mails arriving in a central inbox and requiring attention, Slack structures textual conversations within threads (called “channels”) where groups within firms can update each other in real time » [Au lieu que des emails arrivent dans une boîte de réception centrale et exigent l’attention de tous, Slack structure les conversations dans des fils de discussion (appelés « channels ») où les membres d’une entreprise peuvent mettre à jour leurs informations en temps réel].

  • Slack fonctionne sur la base de « channels » (canaux de diffusion) dédiés, publics ou privés, et propose également la discussion par messagerie instantanée.
  • L’outil permet d’indexer des documents et toutes les conversations qui leur sont liés. L’archivage et la recherche par contenus permettent de tout retrouver de manière simple et rapide.
  • La plateforme est connectée avec de multiples applications telles que Google Drive, Twitter, DropBox, permettant de centraliser le suivi et la gestion de projets.  
  • Slack est finalement disponible quel que soit l’appareil utilisé, portable, tablette, ordinateur, et permet la synchronisation de tous ces appareils en temps réel.

Selon une enquête utilisateurs (conduite par Slack elle-même), la productivité d’une équipe augmenterait d’environ un tiers à partir du moment où les collaborateurs commencent à utiliser l’application.

Description de l'augmentation de la productivité de l'équipe après avoir commencé à utiliser Slack

Et tout ça pour quel prix?

Beaucoup de ces réseaux et outils de communication sont dit « freemium », c’est-à-dire qu’ils proposent un service de base gratuit mais intègrent ensuite des versions payantes en offre « premium ». Slack et Yammer fonctionnent par exemple sur ce modèle. Hipchat propose quant à lui un accès gratuit avec des espaces de stockage et un volume de messages restreints. Au-delà, les utilisateurs se voient obligés de payer 2 euros par mois et par collaborateurs.

Slack, même s’il n’a pas encore conquis le marché français, semble pour le moment bien implanté sur le marché américain. Mais peut-être pas pour longtemps… Dans un de nos articles, daté de septembre 2014, Filipine Guyonnaud nous parlait de Facebook, comme l’ébauche d’un premier réseau social d’entreprise.  Hors depuis 2015, Facebook a véritablement lancé (seulement en version bêta pour le moment) sa propre plateforme collaborative, Facebook at Work. Selon l’article de JDN, « La popularité de Facebook lui donne une longueur d’avance sur les applications concurrentes : tout le monde sait déjà l’utiliser ».

Les réseaux sociaux d’entreprise ou plateformes collaboratives offrent ainsi des usages concrets et innovants pour améliorer la gestion des ressources humaines au boulot. Alors qu’il y a quelques années, ces réseaux étaient encore boudés, ils constituent désormais un nouveau marché pour la communication interne des entreprises. Alors, de Slack, Hipchat, Yammer, Facebook at work, ou d’autres, qui, selon vous, va obtenir le trône ?

Vous aimerez peut être aussi...

1 Réponse

  1. Aci dit :

    Slack est vraiment un très bon outil que ce soit professionnellement ou plus en général. Il intègre les bons éléments pour un bon travail collaboratif.

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.