Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Liberté, Egalité, Mixité

Un manque d’efficacité des actions liées à la mixité?

Le lancement de la campagne Les Compétences D’Abord dans les kiosques, métros et gares françaises a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Entre ironie due à certains aspects quelque peu simplistes de l’opération (une seule forme de discrimination y est abordée : l’origine) et soutien de l’initiative, les avis sont partagés. Sur le fond, on ne peut que soutenir le message consistant à pointer du doigt les discriminations bien présentes lors du processus de recrutement. Une opération de testing sur CV fait également partie de la campagne. Deux CV identiques en termes de compétences mais correspondant à des origines différentes seront envoyés aux mêmes entreprises, les résultats seront ensuite analysés et diffusés. Cependant, nous pouvons nous demander quels effets concrets cette campagne peut avoir sur la discrimination en entreprise. En effet, les résultats de l’opération de testing seront publiés à la rentrée 2016 et des recours seront mis en place pour les victimes de discrimination, mais tout cela n’annonce pas réellement de changement notoire vis-à-vis du monde professionnel tel que nous le connaissons aujourd’hui.

compétences

Accompagner l’évolution des mentalités

En France, « on estime qu’à compétence égale, le nom et l’origine peuvent obliger à envoyer 4 fois plus de CV pour décrocher un entretien » peut-on lire sur le site du gouvernement. Mais qu’en est-il alors de l’âge, principale cause de discrimination à l’embauche, devant l’origine ? Il en va de même pour l’orientation sexuelle, le handicap ou encore l’appartenance à une religion.
La mixité sur le lieu de travail et dans la société plus globalement est essentielle et va en progressant, même s’il reste encore du chemin à parcourir. L’évolution des mentalités vers une acceptation de l’autre semble aujourd’hui inéluctable, mais il faut que cette dernière soit accompagnée à tous les niveaux par l’Etat. Les campagnes sont donc nécessaires mais pas suffisantes puisqu’elles sont généralement très ciblées et ne couvrent pas l’ensemble des discriminations et des secteurs où elles s’opèrent. On remarque d’ailleurs qu’il y a très peu d’interventions dans les écoles où nombre d’entre elles commencent pourtant, et qui pourraient ainsi être évitées.

Les nouveaux acteurs de la mixité

Ainsi, pour promouvoir l’inclusion et la mixité au sein des milieux professionnels, mais plus largement des sociétés, certains collectifs ou individus s’engagent en leur nom ou bien en celui de leur entreprise. Ils dépassent alors toute forme de quotas ou autres obligations concernant la diversité, puisqu’ils en deviennent eux-mêmes les acteurs. C’est le cas du Club des Gentlemen, qui a lancé le hashtag #JamaisSansElles et derrière lui, un véritable appel à la mixité dans le monde du numérique. Avec plus de 50 signataires aujourd’hui – dont Axelle Lemaire ou encore Laurence Parisot – l’initiative connait un réel succès. Le message est simple : devant un tel écart de population hommes/femmes dans le monde du numérique (les femmes représentent moins de 28% de ce secteur professionnel), les signataires s’engagent à ne plus participer à un événement public, une table ronde, un débat, un panel d’experts auquel ne serait pas présent une femme. Cela témoigne d’une véritable volonté d’action, qui ne règle pas pour autant un problème présent plus en amont : la discrimination dans l’éducation et l’orientation. #JamaisSansElles semble alors montrer à la fois une redéfinition du champ d’action de chacun, mais aussi ses limites.

elles

Quelles solutions ?

Ce sont donc des personnalités majoritairement masculines qui se sont engagées dans ce combat, renouvelant les codes de la campagne anti-discrimination en s’engageant à agir concrètement et dans leur vie de tous les jours.
Seulement, un problème persiste : comment faire intervenir de plus en plus de femmes dans l’univers du numérique – secteur d’avenir par excellence – si celles-ci n’ont pas été formées pour ? La transition des mentalités vers la mixité doit s’inscrire dans un changement profond plus que rapide, et toucher avant tout à l’éducation des nouvelles générations. Car si une femme, par exemple, n’est pas orientée de la même manière qu’un homme, vers les secteurs les plus prometteurs comme celui du numérique, les campagnes – privées ou publiques – visant le monde professionnel n’auront finalement que peu d’effets. En somme, le gouvernement pourrait plus largement cibler les nouvelles générations dans ses campagnes de sensibilisation.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.