Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Zenefits ou les SIRH aux Etats-Unis

Dans la lignée de notre série d’articles sur les start up RH du cloud computing, je vous propose aujourd’hui de traverser l’océan atlantique pour découvrir Zenefits, une start up américaine connaissant un succès fulgurant. Malgré ses deux petites années d’existence, son histoire a de quoi vous étonner.
ZenefitsLe SAAS (software as a service) est un secteur qui se développe de plus en plus en France et à l’étranger. La généralisation du management informatisé amène les « start up RH » à proposer des logiciels toujours plus innovants. Comme bien souvent en terme d’innovation du management, les Etats-Unis ont une longueur d’avance sur la France, mais surtout, ils ont un fonctionnement très différent. Leur système de paie fonctionne ainsi en :

  • Compensations, comprenant le salaire fixe et  les éléments variables (les primes par exemple),
  • Benefits, comprenant les avantages sociaux comme les assurances santé, les voitures ou encore les logements de fonction, etc…

Je vous présente donc Zenefits, la start up qui révolutionne les RH aux USA.

Zenefits en bref

L’entreprise a été créée en 2013 par  Laks Srini et Parker Conrad, suite à une idée de ce dernier  sur le sujet des assurances santé. Atteint d’un cancer plusieurs années auparavant, le co-fondateur avait été sensibilisé à la question. Il a notamment remarqué la complexité des démarches administratives pour les demandes ou résiliations d’assurance, qui nécessitaient de sans cesse réinscrire ses informations personnelles et de les envoyer par fax. Il a donc voulu créer un logiciel qui automatiserait le processus, facilitant ainsi le travail des petites entreprises. Une fois le projet devenu concret, les deux fondateurs l‘ont étendu à tout le secteur des Ressources Humaines. Ils ont alors monté un concept mettant en application un système de paie complet, soit Compensations & Benefits, et surtout intégralement dématérialisé.
D’abord active uniquement dans l’Etat de Californie et à New York, la start up s’est depuis étendue à l’intégralité des Etats du pays. Elle a ainsi dérangé de nombreux concurrents, à commencer par les courtiers en assurances qui ont perdu des clients face à la popularité grandissante de Zenefits.

Comment ça marche ?

Tout d’abord, Zenefits fournit le software à l’entreprise. Le logiciel, ou plutôt l’ensemble des services proposés, est intégralement gratuit sans limitation de temps ou de fonctions. L’offre est même étonnamment complète avec, à la fois, de la gestion des employés et collaborateurs externes, ou encore celle de la paie, des congés… Les entreprises peuvent même connecter les logiciels qu’elles utilisaient avant. Bien évidemment, le logiciel de Zenefits prend en charge la partie Benefits avec les assurances santé, les plans d’épargne retraite, les frais de transports, etc…
Ensuite, Zenefits propose d’intégrer les fournisseurs existants, la plate-forme devenant ainsi un centre de pilotage centralisé à la fois pour l’employeur et le collaborateur, les deux ayant accès aux informations les concernant.graphique Zenefits

En quoi Zenefits change le monde des SIRH

Le software proposé par Zenefits est gratuit. L’entreprise gagne de l’argent par le biais des produits que ses partenaires proposent. De plus c’est un système de payroll complet , dématérialisé, en self-service, et enfin et surtout, out-sourcé. Le fonctionnement est totalement informatisé, les employés des start-up peuvent l’utiliser eux-mêmes et personne n’a besoin de s’en occuper, de gérer, de mettre à jour… En bref, c’est automatique : tu rentres tes informations, tu enregistres et c’est validé. On est bien loin du ballet administratif que nous connaissons en France.

Des nuages dans l’avenir de Zenefits

En Novembre 2014, l’Utah a interdit à Zenefits de distribuer le software gratuitement sur son territoire, évoquant une situation de concurrence déloyale. En effet, les courtiers prenaient de très grosses commissions et la facilité d’utilisation ainsi que le plus faible coût de Zenefits rendaient l’entreprise extrêmement attractive. Cette situation a fait ressortir des critiques envers l’Utah, considéré comme « un Etat anti-innovation ». Face à ces remarques, l’Utah a depuis pris la décision de permettre à nouveau à Zenefits de proposer son logiciel aux start up de l’Etat.
Cependant, les turbulences dans l’évolution de l’entreprise ne s’arrêtent pas là. En effet, au début de cette année 2016, Parker Conrad a démissionné de son poste de CEO suite à des défauts de vérification de la conformité dans le fonctionnement interne de l’entreprise. Le nouveau CEO, David Sacks, a précisé que Zenefits avait prévu un audit pour revoir les processus autour de la conformité et ainsi respecter la loi. L’entreprise va donc de nouveau se concentrer sur de petites structures, plus aptes à accueillir les softwares que propose Zenefits.

Ainsi, Zenefits se voit incapable d’échapper aux excès de ces entreprises de la Silicon Valley et se retrouve même érigé en symbole de ces débordements. Nous sommes encore loin de voir ce genre d’événements en France mais, après notre tour d’horizon des SIRH français, que pensez-vous de ce système américain ? Une version adaptée à notre législation et fonctionnement aurait-elle un avenir en France ?

Maïlys LAMBERT

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.