Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

PeopleDoc : quand la digitalisation des RH atteint 100%

article 2

 

« Passage au tout numérique », « mise en réseau » ou encore « transition digitale »… Autant d’expressions aujourd’hui fréquemment employées pour décrire… les entreprises ! Révolution amorcée à la fin des années 2000 et en vitesse de croisière depuis 2015, la digitalisation des entreprises (et donc des RH !) est en cours et elle ne semble pas prête de s’arrêter. Celsa-RH vous dit tout sur un phénomène actuel majeur au travers d’un portrait, celui de PeopleDoc, aujourd’hui leader sur ce marché.

La carte d’identité de PeopleDoc

PeopleDoc (anciennement Novapost) est une société SaaS (software as a service) créée en 2007 par Jonathan Benhamou et Clément Buyse, deux anciens étudiants d’HEC. Elle propose des logiciels destinés à la dématérialisation de tous les types de documents liés aux Ressources Humaines dans une entreprise. Parmi les candidats à la numérisation, on peut citer entre autres les bulletins de salaire, contrats de travail, attestations, fiches d’évaluation, entretiens annuels, chartes déontologiques, règlement intérieur… et plus généralement tous les types de documents officiels.

Véritable mine d’or, notamment pour les grandes entreprises dont le service RH pourrait être submergé par la taille de la structure ou un personnel très nombreux, PeopleDoc compte parmi ses fidèles clients des entreprises de renom telles que Danone, Total ou encore American Express. Chez Canal Plus, c’est la totalité des documents RH qui est passée en version numérique:

« […] un salarié peut signer son contrat de travail en ligne, y compris sur son smartphone. C’est un gain de temps, d’argent et de papier quand on sait que la chaîne en signe jusqu’à 10.000 par mois en raison des nombreux intermittents qui travaillent pour elle […] » explique l’un des deux fondateurs.

Le petit plus de PeopleDoc

Comment expliquer ce sentiment si fort de ne plus pouvoir (vouloir?) revenir en arrière après avoir goûté au « tout digital » ?
A première vue, les solutions logicielles proposées par PeopleDoc (et par toutes les entreprises similaires, même si la start-up n’a pas de concurrent direct), bien que très performantes, ne proposent rien de plus qu’une « révolution administrative ». Elles permettent de faciliter et fluidifier les tâches quotidiennes des services RH, auxquels elles font économiser à la fois du temps et de l’argent tout en contribuant même à faire un petit geste écologique.

En réalité, la start-up parie aussi et surtout sur une amélioration de la relation documentaire entre un employeur et ses salariés, tout d’abord en proposant une prise de contact digitale plus rapide, mais également en synthétisant les informations propres à chaque salarié dans un « dossier salarié électronique » sécurisé et facile à partager ou imprimer. De fait, on peut supposer que désormais, grâce à un gain de temps sur ce que l’on appelle souvent « la paperasse administrative », il sera possible de se consacrer davantage à d’autres aspects des RH bien plus essentiels (intégration, gestion des talents…).

Encore assez méconnue du grand public, la start-up est pourtant une référence en matière d’innovation. Elle a d’ailleurs permis, à elle seule, une prise de conscience de grande ampleur: en 2009, c’est suite à sa proposition de numérisation du bulletin de salaire que les députés ont décidé de modifier le Code du Travail pour y ajouter la possibilité de dématérialiser ce dernier. Si PeopleDoc est encore relativement jeune (rappelons que l’entreprise n’a pas encore dix ans), elle a néanmoins de longs et beaux jours devant elle : leader en Europe, présente à Paris, New-York, Stuttgart, Londres et Toronto, PeopleDoc a déjà deux importantes levées de fonds à son actif, dont une de 28 millions de dollars en Septembre dernier. François Hollande s’est d’ailleurs récemment offert une petite visite de ses bureaux New-Yorkais.

Si le cas « PeopleDoc » nous montre que nous vivons bel et bien un temps de digitalisation de (presque) tous les domaines de l’entreprise et plus particulièrement des RH, le « tout digital » soulève néanmoins de nombreuses interrogations : concentrer tout un ensemble de données en version numérique garantit-il la sécurité de ces données ? Tout ceci est-il bien légal ? Sans oublier les réfractaires à qui le digital n’inspire pas confiance, et qui lui préféreront toujours le papier. En France en tout cas, le bilan est assez clair : nombreuses sont les start-ups et les grandes entreprises du CAC40 qui ont fait le choix du digital en matière de RH. En revanche, beaucoup de PME ont encore du chemin à parcourir.

Et vous, avez-vous déjà signé un contrat de travail numérique ?

Vous aimerez peut être aussi...

4 Réponses

  1. Bonjour et merci d’avoir partagé cet article qui marque réellement le changement provoqué par la percée du numérique. Comme toutes les phénomènes majeures connues jusque là, il ne sera pas étonnant de voir le virtuel prendre une grande place dans le milieu du travail, notamment en RH, c’est un processus déjà en marche d’ailleurs, il faudra juste patienter un bon moment pour que les PME et les petites structures s’y imprègnent. Et pour répondre à votre question, je dirais qu’une fois sur deux, j’ai signé ce genre de contrat avec des clients Européens, c’est un véritable gain de temps et un process facile à mettre en place. Du coup, merci pour l’article et merci pour le partage de la vidéo. Bien à vous.

    • CELSA-RH dit :

      Bonjour,

      Je vous remercie pour votre retour d’expérience, en effet, ce type de contrat gagnerait beaucoup à être répandu au quotidien.
      Merci de nous suivre!

      Bonne continuation à vous.

      • Agence de rédaction dit :

        Bonjour, effectivement, enfin je l’espère aussi. Ce type de contrat nous permettra de réduire significativement les attentes et donc nous offre la possibilité de mieux nous adonner au travail.

  1. octobre 20, 2016

    […] de la dématérialisation des ressources humaines, portée par de plus en plus de start-up, comme People Doc ou Hunteed, sujets de précédents articles sur notre blog. Payfit permet sans aucun doute de […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.