Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Looking for talent by Mazars : VOUS êtes le héros

Quand Mazars veut vous faire vivre une expérience immersive, il réalise un court-métrage original qui résonne sur le web. Looking for talent joue en effet sur différents tableaux : de la promotion de la marque employeur au recrutement renouvelé, en passant par l’usage des nouvelles technologies et la fictionnalisation de l’expérience candidat.

Ce groupe international de conseil et d’audit met en scène dans une vidéo visant à recruter, une équipe mazarienne chargée de trouver leur futur collaborateur. Ce futur collaborateur est le candidat, ce candidat est le spectateur et si ce dernier est l’objet de leur mission, il est avant tout le héros de ce court-métrage. LinkedIn est de même au centre de la vidéo puisqu’il est représenté comme l’outil-phare de cette quête. Après avoir inséré ses informations, le candidat reçoit un sms en parallèle de la mission qui se déroule sous ses yeux Si cette présence médiatique est innovante et ludique, elle est avant tout stratégique en incarnant de manière originale l’identité visuelle du groupe.

 

Une vidéo stratégique : de l’immersion à l’interaction en faveur de la marque employeur

image1

Le court-métrage met en scène les mazariens au sein même des locaux du cabinet : le futur candidat peut alors s’y projeter et s’imprégner de l’atmosphère en faisant connaissance avec un échantillon diversifié de mazariens. Cette immersion fictionnalise ainsi l’expérience candidat pour mieux transmettre différentes valeurs telle que le mazarien doit être sérieux sans se prendre au sérieux, ce qui justifie les touches d’humour en parallèle de cette mission professionnelle.

Cela se double d’une volonté d’interaction. Si le travail d’équipe est immédiatement mis en avant et le candidat placé comme l’objet de ce travail d’équipe : c’est un renversement de la quête. En effet, si le candidat se projette habituellement de manière verticale par rapport à son futur employeur, ce rapport est annihilé par la valorisation même du candidat recherché. C’est ainsi une quête active et interactive qui horizontalise le rapport employeur/candidat.

Ainsi, une relation professionnelle est préconstruite : à la fois spatiale et temporelle grâce à cette expérience interactive innovante où c’est l’employeur qui fait le premier pas. Tout cela par l’intermédiaire du digital, ce qui démontre son intérêt et importance via la mise en abyme de deux de ses outils sur le site internet : l’usage de la vidéo pour le court-métrage et l’outil linkedin. En mêlant le digital au recrutement, Mazars réinvente ainsi la candidature.

L’artifice pour rendre perceptible l’authenticité ? Donner à voir ses valeurs

Looking-for-talent_oe_full-600x206

Quatre valeurs principales interpellent le spectateur, ce qui souligne bien la dimension stratégique de Mazars concernant sa marque employeur.

  • La valeur de l’accessibilité: la première chose que rend visible cette interaction même est la volonté de se faire percevoir comme accessible.
  • La valeur de la diversité : ce que la vidéo rend de même perceptible est la mixité, à la fois sur le plan du genre et le plan ethnique même si tous les profils restent dans l’échelle de l’âge actif, soit 24/34 ans.
  • La valeur du bien être: l’importance du bien être au travail par une ambiance agréable illustrée par la bonne entente entre les collaborateurs et quelques répliques humoristiques.
  • La valeur de l’innovation : c’est l’effet résultant de cette vidéo visant à recruter les candidats. Provouqant l’étonnement, elle séduit le candidat mettant tacitement le candidat au défi de postuler pour tenter lui aussi de séduire Mazars.

Tout ceci va à l’encontre de la doxa qui perçoit bien souvent ce genre de cabinet inaccessible et parfois même quelque peu déshumanisant par sa froideur apparente: si l’humour n’était pas une évidence dans ce milieu, la vidéo dément ce préjugé en provoquant l’étonnement et la surprise du candidat par cette représentation d’un management moderne que prône le cabinet. En prenant le contre pieds à ces préjugés, Mazars dore sa marque employeur par des valeurs qu’il donne à voir par l’immersion et la séduction.

De la fiction au cinéma : la réussite comme nécessité?

Si la vidéo reprend les codes d’un film à gros budget oscillant entre le genre du comique et de l’espionnage, la fiction tend à suggérer que le héros que vous êtes va nécessairement réussir puisqu’il est le héros de la quête du profil idéal. En effet, cette quête dans laquelle le spectateur/acteur/candidat est plongé  est la quête de son profil même ! Ce qui justifie ce triple rôle que Mazars fait porter au candidat : il est le centre de l’expérience à tel point qu’il est un émetteur (de sa candidature), un acteur (héros de la vidéo) et un récepteur (du court-métrage).

La réussite paraît alors nécessaire grâce à la dynamique fictionnelle qui se concrétise partiellement dans la réalité. En effet, l’expérience est à la frontière de la fiction et de la réalité : au moment où le senior manager vous appelle pour vous faire part de son intérêt pour votre profil, votre téléphone sonne au même moment puisque vous aurez inséré votre numéro au préalable dans vos informations : un sms vous invite alors à postuler sur leur site.

En suivant pas à pas les étapes de la mission, le potentiel futur collaborateur coopère à cette quête ce qui le familiarise avec les mazariens et est amené ainsi à s’identifier à eux. Par cette dernière, le spectateur est d’autant plus prêt à postuler puisqu’il est immergé, au –delà des locaux, dans l’action même : le court métrage initie le mouvement de l’action grâce à cette voie narrative et identificatrice que procure la logique du cinéma. En effet, la trame narrative semble se dérouler sur la voie de réussite nécessaire : « ce n’est pas qu’un job, c’est une première étape. A vous d’agir pour atteindre la deuxième étape ». Voilà ce que semble suggérer avec finesse cette vidéo immersive.

Une vidéo symptomatique d’une guerre des talents ?          

Patrick de Cambourg, président de Mazars, s’exprime ainsi dans les dossiers de presse de Mazars : «  La guerre internationale des talents est en cours. Les grandes entreprises se livrent bataille pour attirer et fidéliser les meilleurs parmi les jeunes diplômés. La question que nous pouvons-nous poser est : participons-nous à ce combat ? Je ne crois pas ou plutôt, pas dans le sens qu’on lui donne usuellement. Nous ne souhaitons pas attirer les meilleurs au seul sens universitaire du terme. Nous souhaitons construire l’aventure Mazars sur les cinq continents avec des femmes et des hommes qui ont le sens de l’intérêt général, le goût d’entreprendre, la soif d’apprendre, l’envie de transmettre, qui sont curieux des autres, ouverts au monde, capables de toujours remettre en question les schémas préétablis.  C’est appartenir à une communauté professionnelle qui participe aux débats du monde économique et financier actuel, où l’on essaie de proposer des solutions pour demain. Mazars veut être le lieu qui rassemble des personnes qui ont des ambitions professionnelles, intellectuelles et humaines fortes. Nous cultivons tous les talents pour inventer l’avenir ».

Ainsi, si Mazars se positionne hors de cette guerre des talents tout travaillant son marketing de recrutement, c’est pour mieux mettre en valeur leur vision originale d’une quête de la diversité qui fait la richesse du groupe mais aussi leur rôle face au candidat : travailler chez Mazars est une expérience pour évoluer, c’est s’ouvrir au monde mais aussi cultiver ses compétences, ce n’est pas un lieu où se figent les talents développés en amont. C’est pourquoi ce court-métrage, par l’imitation de la partie liminaire d’un film,  montre que Mazars est moins l’aboutissement de la formation du candidat que le début d’une longue et enrichissante expérience professionnelle et humaine. Cette expérience évolutive qu’incarne Mazars est confirmée par les court-métrages s’inspirant du dessin-animé pour promouvoir leur marque employeur comme cela a déjà été abordé dans un article précédent.

Allison LEROUX

 

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.