Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

A quand la fin du racisme en entreprise ?

La discrimination raciale au sein de l’entreprise reste un problème majeur à considérer, malgré les avancées effectuées au sein des mentalités.
En effet, grâce à des lois incitant à la discrimination positive, les personnes d’origine étrangère sont souvent mieux intégrées au sein de l’entreprise. Néanmoins, il ne faut pas minimiser l’importance de ce fléau encore présent dans le monde du travail français.

Capture d’écran 2016-02-25 à 18.04.41

Qu’est qu’une discrimination ? Selon la loi du 27 mai 2008 , une discrimination est « la situation dans laquelle, sur le fondement de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race (..) une personne est traitée de manière moins favorable qu’une autre ne l’est, ne l’a été ou ne l’aura été dans une situation comparable. » De plus, selon un communiqué du ministère du travail, « toute décision de l’employeur (…) doit être prise en fonction de critères professionnels et non sur des considérations d’ordre personnel, (..). A défaut, des sanctions civiles et pénales sont encourues. »

Néanmoins, il est très difficile pour les employés souffrant de cette discrimination de réunir les preuves nécessaires pour saisir justice, souvent à cause de la pression exercée par la hiérarchie (parfois motrice de cette discrimination).
On peut ainsi expliquer pourquoi de grands groupes peuvent esquiver la législation et mettre en place des pratiques de recrutement et de management discriminatoires.

Des multinationales responsables

Prenons le cas de Garnier (groupe l’Oréal), qui fut condamné en juin 2011 à verser 30 000 euros à l’association SOS Racisme, qui avait attaqué le groupe pour avoir sélectionné ses intérimaires selon le code BBR (Bleu Blanc Rouge), excluant ainsi toute femme noire, maghrébine, ou plus largement d’origine étrangère. Il faut aussi évoquer Air France, finalement condamné en 2015 à verser des indemnités à un des ses salarié, d’origine maghrébine, qui s’était vu refuser pendant des années le statut et le salaire de cadre qui lui était du.. Les grands groupes ne donnent toujours pas l’exemple en 2015, ce qui est alarmant, car ce sont eux qui sont moteurs des grandes mutations des entreprises.

SOS Racisme BBR

Un problème politique et social

Des études expliquent aussi pourquoi ces discriminations raciales perdurent, alors que les entreprises veulent afficher un management de plus en plus « open-minded » et humain. En effet, selon une recherche de l’OCDE et l’Union Européenne le constat est alarmant : les jeunes nés dans le pays de parents immigrés ont un taux de chômage 1,5 fois plus important que celui des jeunes sans origine migratoire. Le problème est donc également un problème social qui doit être résolu par les acteurs civils.

Les entreprise ont tort d’agir ainsi, car la clef d’une adaptation réussie au sein de la globalisation croissante est bien l’ouverture et l’échange, le « multiculturalisme » comme noyau dur d’un marché fort. A l’heure actuelle, il faut savoir s’adresser à toutes les communautés pour vendre et être adapté à la demande : les consommateurs ne sont plus seulement des CSP + « franco-français » , mais bien cet immense terreau qui brasse de multiples origines, et ce dans tous les pays d’Europe et du monde. Et ceux sont aussi les enfants des vagues migratoires qui construiront les sociétés de demain.

Et au-delà de l’aspect économique, il faut que les mentalités changent, non seulement auprès des cadres dirigeants, mais aussi au sein même de la population qui continue de véhiculer de manière latente et souvent inconsciente cette vision des étrangers.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.