Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

La religion : un atout pour l’entreprise ?

Espace prière pour être religieux et pratiquer

Le fait religieux semble marginal en entreprise : il ne participe pas directement à la création de valeur. A fortiori dans un pays laïque où le culte se pratique dans la sphère privée et intime. Pourtant, un manager sur deux y a déjà été confronté selon une étude menée par Randstad en 2015.

Plus grave, les cas conflictuels ont triplé en deux ans (6% en 2015 contre 2% en 2013). Si 43% des salariés considèrent comme rédhibitoire d’afficher sa confession, les pratiquants revendiquent de plus en plus leur identité religieuse au travail

Une chance pour le manager?

Si le principe de laïcité ne s’applique pas en entreprise, le manager aurait intérêt à y valoriser la diversité des religions.

En effet, elle mettrait en avant des valeurs clés :

  • le travail en équipe
  • l’ouverture d’esprit
  • la créativité
  • le sens de l’éthique

A compétences équivalentes, les talents de certains  s’exprimeraient pleinement s’ils pouvaient assumer leur religion au travail. L’objectif de rentabilité économique ne doit pas affaiblir le potentiel du capital humain. Au contraire, c’est l’homme de conviction qui  doit travailler pour l’entreprise. D’ailleurs, plus de 2/3 des employés ne trouvent pas utile que ce soit un lieu laïc ou le refusent.

Un déni du fait religieux?

En entreprise, rares sont les conflits à caractère religieux qui remontent à la hiérarchie. En effet, ils sont épineux et difficiles à résoudre; c’est pourquoi les managers peuvent se trouver mal à l’aise d’avoir à trancher sur des questions si personnelles. Face à ces situations délicates, les responsables RH peuvent garder à l’esprit que la productivité de l’entreprise doit être leur premier critère de décision.

Cette productivité doit passer par de bonnes conditions de vie au travail. Chez Orange par exemple, la direction de la diversité a mis en place un questionnaire pour tous les employés et les managers. Une meilleure communication sur leurs religions et les règles qui les encadrent a été un moyen d’établir un modus vivendi privilégiant le bien-être au travail.

Une priorité?

Une enquête du Cabinet InAgora réalisée auprès de 250 salariées franciliennes de confession musulmane montre que le respect des observances religieuses (en particulier les 2 à 3 prières rituelles par jour) est bien souvent la première condition du bien être au travail. La religion devient donc un enjeu primordial pour les responsables des ressources humaines. De plus en plus d’entreprises décident ainsi d’apporter des réponses concrètes pour s’adapter aux nouveaux besoins de leurs salariés.

Le DRH ou le manager de la diversité  peut mettre en place un règlement intérieur pour être sûr de respecter le cadre légal. Il peut aussi :

  • proposer au salarié un poste qui ne contreviendra pas à ses convictions personnelles et qui sera propice à l’efficacité de son travail,
  • aménager des espaces de détente qui peuvent servir aux prières,
  • proposer des bons de restaurant si le self ne sert pas de menus adaptés.

Chez EDF, la conviction religieuse devient même un critère pour gérer les plannings. L’entreprise a ainsi mis sur son Intranet un calendrier répertoriant l’ensemble des fêtes religieuses. Cela lui permet de respecter la diversité de ses employés dans l’organisation du travail qu’elle propose. 

Et vous, les RH, vous sentez-vous concernés par le fait religieux en entreprise ?

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.