Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Que feriez-vous face à une apocalypse zombie ?

Alors que les préparatifs de la loi Macron II augurent une baisse d’exigence dans la présentation des diplômes de coiffeur, électricien, ou encore plombier, certains recruteurs formulent des demandes loufoques semblant relever d’un questionnaire d’intégration estudiantin. La question choisie comme titre de cet article est régulièrement posée par Ashley Morris à ses futurs collaborateurs potentiels. Au vu de sa réussite, on ne peut pas taxer la présidente de Capriotti’s Sandwich Shop d’amateurisme dans le choix de ses cadres.

 

Apanage du cadre-dirigeant ?

Bien que ces questions hors normes soient majoritairement pensées pour des cadres dirigeants, leur amplitude intrinsèque ne requiert a priori aucune compétence d’élite. En effet, le recul sur soi, l’appel à l’imaginaire et à l’empathie qu’elles suscitent le plus souvent favorisent une naturalité d’expression dont chacun peut se saisir. Elles peuvent porter sur des points concrets de l’expérience antérieure, des traits de personnalité cachés, des problèmes de logique, un détail personnel du quotidien, ou une projection invraisemblable par exemple.

L’assurance du candidat et son aisance orale sont ainsi mises à l’épreuve de manière particulièrement efficace. C’est pourquoi rien n’empêche de considérer que de telles questions pourraient rejoindre les habitudes de recruteurs en vente, commerce, maintenance, formation, assistance… aux côtés des rogations habituelles indispensables à l’édification d’une déontologie de l’embauche fondée sur l’impartialité des faits.

Source : http://sacredebirmanie.club/2015/01/dessine-moi-un-mouton/

Source : http://sacredebirmanie.club/2015/01/dessine-moi-un-mouton/

Face à une demande pouvant paraître incongrue ; réagir avec une spontanéité réfléchie, imaginative.

Accident ou substance ?

Il serait abusif de concentrer, par surestimation ou commodité, l’évaluation de l’aptitude du candidat sur une unique question, dans une tentative de mythologisation des fondements de la relation de travail. Au fond une réponse peut plaire, et actionner chez son auditeur des ressorts intellectuels enthousiasmants, notamment ceux qu’il partage avec la culture de l’entreprise. Pour autant, il s’agit simplement d’un point supplémentaire crédité au capital de sympathie du candidat, et pas d’un arc de triomphe.

La forme de la réponse mérite également toute l’attention du recruteur, en ce qu’elle recèle de précieuses indications. L’attitude du candidat lors de la réception de la question, sa durée de réflexion, sa sincérité, son degré de sérieux, révèlent l’existence, ou l’absence, de connaissance de soi, de capacité d’adaptation, et de sens de l’humour. Un speed-recruiting de premier niveau serait plus adapté pour convoquer ce genre d’outil avec profit.

 

Perles rares

Un recruteur désireux de généraliser la pratique de questionnements décalés pourrait néanmoins finir par se heurter au tarissement de son inspiration. Gare alors à l’épandage de la circulation des énoncés auprès des futurs candidats et cibles, qui ne seraient alors plus surpris et arriveraient à répondre avec un aplomb neutralisant les bénéfices attendus de la démarche. Recruteurs, réservez donc à l’entretien de recrutement les interrogations qui vous taraudent sur les pouvoirs magiques, les jeux d’enfant les plus merveilleux, ou les ambitions les moins avouables des personnes de notre entourage. Candidats, ne vous fermez pas aux questions enfantines ou inattendues !

 

Et puisque je suis terriblement curieux…

 

J’attends avec impatience TOUTES vos questions fétiches et vos meilleures réactions face à elles !

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.