Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Mode d’emploi pour un premier emploi

Trouver son premier emploi, c’est un peu l’appréhension majeure de tout étudiant en fin d’études. Chez les jeunes diplômés, il y a deux catégories : les talentueux aussi appelés les chanceux, ceux qui se voient proposer un CDI à la suite de leur stage de fin d’étude et puis… les autres, ceux pour qui trouver un premier job va s’avérer être un réel parcours du combattant !

Alice, 24 ans, jeune diplômée, incarne parfaitement cette dernière catégorie de façon humoristique mais très juste dans la websérie Jeune Diplômée de Shannon Renaudeau, sortie en septembre.

Pourquoi Alice (alias la génération Y) a-t-elle du mal à décrocher son premier emploi ?

Si l’on en croit l’étude Universum publiée en avril dernier, les jeunes diplômés envoient tous leur CV dans les mêmes entreprises et pour les mêmes postes. Aurélie Robertet, directrice d’Universum France et Benelux souligne un réel fossé entre les postes dont rêvent les étudiants et la réalité du marché.

Par exemple, les étudiants d’école de commerce interrogés sont plus d’un tiers à vouloir travailler dans le luxe et la mode alors que ces secteurs réservent très peu de places. De la même manière, les branches du marketing et de la communication sont surchargées. L’Oréal dit crouler sous les CV dans ces domaines mais avoir du mal à recruter ses informaticiens. Les secteurs de la distribution et grande distribution n’arrivent pas non plus à pourvoir les postes qu’ils offrent en commerce.

Les étudiants ingénieurs, eux, rêvent d’aéronautique et de défense alors que l’automobile, l’énergie, les technologies de l’information et le BTP leur offrent bien plus de places.

Alors quel est le secret ?

On l’aura compris, avoir un cursus universitaire et un CV parfaits, c’est une chose, trouver un premier emploi, c’en est une autre ! Les entreprises veulent de nous, mais il semble judicieux d’être pragmatique en s’orientant vers des secteurs plus dynamiques même s’ils sont moins séduisants.

Autre option possible : les PME (petites et moyennes entreprises). Elles permettent une plus grande autonomie dans le travail, les relations avec les collègues y sont plus humaines et cordiales et elles sont souvent plus réactives puisque la hiérarchie y est moins lourde. Le bénéfice est donc grand pour qui veut évoluer dans une entreprise dynamique !

Alice devrait-elle y penser selon-vous  ?

 

Vous aimerez peut être aussi...

2 Réponses

  1. janvier 26, 2016

    […] face à la difficulté de trouver leur premier emploi, tous les jeunes diplômés ont-ils les mêmes chances ? Le taux de chômage est en moyenne de 22% […]

  2. mars 2, 2016

    […] un CDI à la fin du contrat. En plus de ce bénéfice professionnel, le « jeune », souvent discrédité par son manque d’expérience, prend part à une aventure de 1 à 2 ans dans laquelle il profite des méthodes, du savoir-faire […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.