Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Pourquoi il ne faut pas craindre la génération Z

La génération Z n’est pas encore arrivée dans les entreprises mais elle est déjà omniprésente dans les articles RH. Elle inonde la presse internet depuis les années 2010. On s’interroge, on s’inquiète : que va changer cette nouvelle génération ? Comment se préparer à son arrivée ? Les entreprises doivent-elles la craindre ? Relativisons un peu les choses.

Oui, elle va peut-être changer quelque chose

Alors oui, il faut se rendre à l’évidence : l’arrivée de la génération Z dans la vie active va sûrement changer les entreprises .Ces natifs des années 1995-2000 marquent le début de l’ère du « digital ». Ils sont nés avec une clé USB dans la bouche et ne connaissent pas les disquettes. Ils sont habitués aux technologies que l’on dit « nouvelles ».

Alors que les entreprises commencent à peine à recruter sur les réseaux sociaux, depuis quelques années seulement, le choc est à prévoir avec ceux qui ne connaissent que cela : il faudra un temps d’adaptation pour l’entreprise, puisqu’elle mute plus lentement que les habitudes humaines, et pour ces nouveaux entrants sur le marché du travail qui devront se familiariser avec les vieilles habitudes des générations précédentes.

generationZ

La génération Z ? Au secours !

Le nombre d’articles sur cette génération montre la peur qu’elle nous inspire. On s’inquiète du choc des cultures, des problèmes de management futurs … Et pourquoi ? Parce que l’on a trop accentué les « mauvais côtés » de cette génération et ses différences avec les anciennes.

On a mis un nom sur une tranche de la population, selon leur année de naissance. Natif de 1994 ? Tu seras un Y. Tu es né en 95 ? Bravo, tu seras un Z. Il est évident que l’on ne peut ranger une partie de la population sous une dénomination générale et lui donner tous les qualificatifs : si tu es Z, tu seras ultra connecté, créatif, impatient, individualiste, communautaire, entrepreneur, non fidèle à l’entreprise mais ayant l’esprit d’entreprise, autodidacte, contre la hiérarchie … La réalité est bien plus complexe que cela ! Tous les « Z » ne créeront par une entreprise et ne se battront pas contre la hiérarchie. Évidemment,  l’omniprésence d’Internet est une nette tendance, qui est néanmoins suivie par les Y et les X. Ce sont de nouvelles habitudes et façons de penser qui irriguent toute la société et majoritairement les jeunes.

En fin de compte, les inquiétudes autour de la génération Z ne sont que le symptôme de l’incompréhension des anciens face aux nouvelles habitudes des jeunes. On a enfin mis un nom et une cause sur le fossé intergénérationnel : la génération Z, et les nouvelles technologies. Mais ce n’est que l’histoire qui se répète : chaque ancienne génération a peur de voir arriver les petits nouveaux dans l’entreprise, car ils vont assurément modifier les habitudes et les systèmes mis en place depuis longtemps.

Pour combattre l’idée reçue selon laquelle les jeunes vont tout modifier sur leur passage, favorisons le dialogue social, en étant à l’écoute de ce que les nouvelles générations attendent de l’entreprise tout en démontrant qu’il n’est pas nécessaire de tout recommencer à zéro.

Génération Z ultra connectée

La génération Z, clé de la transformation de l’entreprise

Malgré tout, l’économie se digitalise et les managers de demain auront baigné dans l’Internet depuis leur enfance. C’est pourquoi il est important aujourd’hui de savoir attirer ces nouveaux talents et bien les manager, car ils sont la clé d’une transformation digitale réussie (à laquelle bien des entreprises rêvent). Mais pour bien les attirer, il faudra leur proposer des outils adaptés à leurs nouvelles habitudes, ce qui est déjà le cas pour certaines entreprises : beaucoup ont commencé à adopter le télétravail, de nouveaux modes de management, certaines même les vacances à volonté.

Mais la génération Z ne changera rien elle-même : elle accélérera un changement déjà en marche et nécessaire ! Elle donnera les nouvelles idées et l’impulsion nécessaires aux entreprises pour qu’elle s’adaptent à notre monde en mouvement.

Chaque nouvelle génération apporte des modifications qui représentent une menace pour les anciennes. Mais les changements se font le plus souvent en douceur, tout comme les habitudes. Alors laissons de côté les catégories et soyons seulement à l’écoute des nouveaux arrivants, qu’ils soient Z ou non.

Alors, êtes-vous maintenant prêts à accueillir vos nouveaux collaborateurs ?

Harmonie Freyburger

Étudiante au CELSA Paris-Sorbonne en M1 Ressources Humaines et Communication. Mon profil LinkedIn : https://www.linkedin.com/profile/public-profile-settings?trk=prof-edit-edit-public_profile

Vous aimerez peut être aussi...

6 Réponses

  1. khylias dit :

    Bel article, cependant pour ceux de 1995, je suis désolé mais nous connaissons et avons utilisé les disquettes, point de clé USB dans notre bouche donc. Nous avons grandi hors de la technologie jusqu’à l’age de 12-13ans pour ensuite s’y plonger complètement.
    La génération Z n’est pas celle d’après ? 2000+ ?

    • Harmonie Freyburger dit :

      Bonjour Khylias,

      Ce que vous évoquez est effectivement un point que j’aurais voulu évoquer dans l’article : le début de la génération Z n’est pas clairement délimité. Ce sont les années 1995 ou années 2000, selon les articles. D’où mon ironie entre le natif de 1994 et de 1995 !
      La génération Z se caractérise par le fait qu’elle est habituée aux technologies depuis sa plus petite enfance, ce qui dépend également des familles. Un enfant né en 1996 peut avoir été habitué par ses parents dès tout petit aux technologies, alors qu’un autre né la même année aura découvert l’ordinateur à l’école, et c’est pour cela qu’il n’y a pas de date précise pour séparer les générations. Ma métaphore avec la clé USB n’était qu’une image pour montrer la différence entre les générations. 🙂 (et il est nettement moins agréable de naitre avec une disquette dans la bouche qu’avec une cuillère).

      Bonne continuation,
      Harmonie

  1. mai 2, 2015

    […] La génération Z n’est pas encore arrivée dans les entreprises mais elle est déjà omniprésente dans les articles RH. Elle inonde la presse internet depuis les années 2010. On s’interroge, on s’inquiète : que va…  […]

  2. mai 4, 2015

    […] La génération Z n’est pas encore arrivée dans les entreprises mais elle est déjà omniprésente dans les articles RH. Elle inonde la presse internet depuis les années 2010. On s’interroge, on s’inquiète : que va…  […]

  3. décembre 19, 2015

    […] technologies, le sénior peut vite être dépassé. Les générations « y » et « z », nées avec un clavier dans la main, lui semblent même parfois menaçantes. Mais pourquoi ne pas […]

  4. janvier 28, 2016

    […] structurelles de l’entreprise. D’autres enfin vont lier intimement le désengagement aux nouvelles générations, Y, Z  et d’autres encore, alors même que la problématique du numérique n’entraîne qu’une […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.