Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Déchirer les RH ou les remoduler ? Le débat est ouvert

Le consultant en conseil d’entreprise Ran Charan propose, dans un article publié dans la Harvard Business Review, de scinder le département des ressources humaines, qui, d’après lui, dysfonctionne.

 

Charan constate : plusieurs chefs d’entreprises se plaignent de leur service RH, incapable de garder en vue les réels besoins du business, trop loin des grandes décisions stratégiques de l’entreprise. Comment alors rendre aux RH le rôle essentiel qu’ils peuvent jouer ? Il propose de diviser ce service en deux. Les HR-A (pour Administration) s’occuperaient du pan administratif et du droit, avec les rémunérations par exemple, et les HR-LO (pour Leadership et Organization) se chargeraient alors de la formation, du recrutement, de la stratégie. Ainsi, le département RH disparaîtrait, et les tâches RH seraient redistribuées entre des hauts cadres avec une expérience du terrain, connaissant alors vraiment les objectifs de l’entreprise.

 

Vu d’ici, pourquoi pas ? La fonction RH est très diversifiée, et plusieurs entreprises ont déjà sûrement plus ou moins adopté ce modèle sans se l’avouer : on a facilement tendance à diviser les tâches… Une expérience du terrain n’est pas négligeable pour mener une bonne politique RH… Et certains RH vont même jusqu’à travailler dans plusieurs entreprises différentes pour gagner en expérience.

 

Le modèle RH en pleine mutation ?


L’article de Charan est pourtant loin de faire l’unanimité, et la réponse de John Boudreau  donne une alternative intéressante. Oubliant la violence d’une déchirure au sein des RH, Boudreau explique que la proposition de Charan serait catastrophique pour les RH, qui se confondraient avec la fonction financière. Boudreau propose plutôt de remodeler les RH, et donne même à son lecteur des stratégies concrètes, en remarquant par exemple l’efficacité de l’optimisation des talents chez IBM.

split hr

Dave Ulrich, lui aussi, répond à Charan. Il soutient que les Directeurs des Ressources Humaines ont bien plus à offrir au point de vue stratégique aux PDG que ce que Charan insinue. Pour lui, les RH souffrent du même problème que la Finance : ce qu’il appelle la loi 20-60-20. 20% des employés seraient bons, apportant un réel plus à l’entreprise, étant impliqués dans leur travail, 20 % ne seraient pas efficaces par manque d’engagement ou de compétences, mais ce sont surtout les 60 % restants qui seraient intéressants. Eux sont dans un entre-deux, et c’est au PDG de faire pencher la balance du bon côté, en laissant par exemple la possibilité à de jeunes employés de prouver leur valeur. Il insiste sur le fait que les RH efficaces concentrent leur travail autour de trois points essentiels : le « talent », le « leadership », la « capability ».

Un article pour éveiller le débat ?

 

La proposition de Charan semble séduire avant tout parce qu’elle est une solution simple à un problème complexe, et peut-être est-ce déjà là le signe d’une solution mauvaise. Si Charan voit un dysfonctionnement des RH dans certaines entreprises, n’oublions pas pour autant de remarquer que d’autres ont un service RH en bonne santé, et en un seul morceau. Il semble difficile d’appliquer une solution commune à des entreprises différentes, et aux objectifs loin d’être semblables. Les alternatives d’Ulrich et Boudreau semblent bien plus complètes que le pavé lancé dans la mare par Charan, ayant finalement pour principal intérêt d’avoir éveillé des réactions vives qui, au moins, font avancer le débat.

Et vous, plutôt Charan, Boudreau, ou Ulrich ?

4 Réponses

  1. avril 28, 2015

    […] Le consultant en conseil d’entreprise Ran Charan propose, dans un article publié dans la Harvard Business Review, de scinder le département des ressources humaines, qui, d’après lui, dysfonctionne. Charan constate : plusieurs chefs…  […]

  2. avril 30, 2015

    […] débat est ouvert et tous les jours de nouvelles contributions sont publiées comme celle-ci, mais il semble que seuls les « gourous » sont vraiment inspirés par le […]

  3. novembre 13, 2015

    […] de dysfonctionnement des RH, les repenser ou les moderniser serait-t-il suffisant ou faudrait-t-il les déchirer […]

  4. novembre 10, 2016

    […] trop de DRH ignorent les problématiques de la finance et de l’économie de l’entreprise, ce qui les éloigne des réunions avec la Direction […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.