Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Le digital : ennemi de la qualité de vie au travail ?

image art 3Repenser les modes de travail en lien avec les évolutions du digital semble être une nécessité pour des entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à investir sur la qualité de vie au travail. Les démarches d’amélioration de la santé au travail invitent à reconsidérer le rôle des RH au niveau du dialogue social. Cette évolution implique de prendre en compte les nouveaux outils et dispositifs mis à disposition par les nouvelles technologies. A quelles conditions le numérique peut-il contribuer à améliorer le bien-être au travail ? image art 3

L’impact des e-mails sur le quotidien au travail

Comme nous le montrions dans un précédent article, l’usage de certains outils comme le mail doit être repensé. Selon l’Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (ORSE), 56 % des utilisateurs du mail consacrent plus de 2 h par jour à la gestion de leur boîte et 38 % reçoivent plus de 100 messages par jour. Pour l’ORSE, « si les outils de communication électronique offrent de nombreuses potentialités techniques et organisationnelles, ils conduisent aussi à une profonde mutation des systèmes d’organisation des entreprises. Les outils se sont imposés à leurs utilisateurs sans une réelle appropriation de leur part ». Des initiatives ont été lancées pour rationaliser l’usage de la messagerie comme l’élaboration d’une charte ou l’institutionnalisation d’une journée sans mail, comme c’est le cas chez Canon depuis 2010.

Bienfaits et risques du digital sur la qualité de vie au travail

Comme le montrait une étude réalisée en 2012, les bénéfices du digital pour la santé et la qualité de vie au travail sont réels :

  • Réduction des risques professionnels et des accidents du travail et conciliation vie privée / vie professionnelle
  • Recentrage sur des activités à forte valeur ajoutée
  • Professionnalisation grâce au développement de dispositifs pédagogiques
  • Renouvellement, élargissement des collectifs de travail et développement de l’intelligence collective

Mais les risques du digital sont également à prendre en compte :

  • Augmentation des rythmes de travail et surcharge informationnelle
  • Renforcement des contrôles
  • Brouillage des frontières entre le travail et l’extérieur
  • Un sentiment d’isolement voire d’exclusion

image art 3

L’utilisation des nouvelles technologies dans le contrôle de la santé des salariés

Des portails ou des applications mobiles sont mobilisés au sein de « plateformes de bien-être » pour manger mieux, faire du sport, éviter le burn-out ou encore équilibrer vie professionnelle et vie de famille. Certaines entreprises pensent d’ailleurs à s’équiper de dispositifs comme ceux proposés par la société Fitbit@work.

La question du numérique au service du bien-être au travail part du fait qu’il existe aujourd’hui des applications pour tout et que le bien-être des salariés devient un domaine d’investissement prioritaire pour les entreprises. Il y a dans le numérique une opportunité de changer la donne en matière de bien-être au travail.

Surveiller et  prévenir ? Le débat autour de ce sujet, ambivalent, provoque l’intérêt mais aussi crainte et scepticisme. L’usage d’applications mobiles pour contrôler la santé des salariés est controversée.

Le dialogue social, un atout pour la qualité de vie au travail

Tout salarié veut être efficace et utile. C’est ce qui donne du sens à son travail. Il est souvent le mieux placé pour identifier les dysfonctionnements, proposer des pistes d’amélioration de l’efficacité, demander ou procurer de l’aide à ses collègues. La qualité de vie au travail – et plus simplement, la qualité du travail – est un atout compétitif qui passe surtout par le dialogue social.

Le développement des compétences individuelles collectives en matière de digital semble être la solution pour tirer parti des innovations et en faire un levier pour que le travail soit facteur d’accomplissement personnel. Le dialogue social est un enjeu essentiel pour améliorer la qualité de vie au travail qui dépend des démarches de négociation des accords de prévention des risques psychosociaux. Face à cet enjeu, chaque entreprise doit concevoir sa propre approche.


Et vous ? que fait votre entreprise pour votre bien-être au travail ?

Vous aimerez peut être aussi...

3 Réponses

  1. séverine dit :

    Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont devenues omniprésentes dans le monde professionnel entrainant de profondes modifications des conditions de travail et d’organisation dans les entreprises.
    Ces nouveaux outils présentent des risques pour le nombre grandissant d’employés et de cadres qui les utilisent intensivement, au point de concerner la majorité des effectifs dans le secteur tertiaire : voir La prévention des risques professionnels des technologies de l’information et de la communication : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=483

  1. mars 7, 2015

    […] Repenser les modes de travail en lien avec les évolutions du digital semble être une nécessité pour des entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à investir sur la qualité de vie au…  […]

  2. mars 13, 2015

    […] plus, le système les engage à rester disponibles et à travailler un peu, même en vacances, via leur smartphone ou ordinateur portable. Et lorsqu’ils ne sont pas en congés, les employés ne comptent pas le nombre d’heures […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.