Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Le travail à temps partagé aidera-t-il au développement de la fonction RH ?

lunettes calendrier

Nombre de TPE et PME considèrent pouvoir encore se passer d’un véritable praticien RH, au détriment d’une véritable intégration des ressources humaines au sein de la stratégie de l’entreprise. Mais le manque de moyens de ces petites entreprises n’est désormais plus une fatalité, puisque une nouvelle forme de travail est aujourd’hui en plein essor : le travail à temps partagé.

Le temps partagé, une nouvelle forme de travail

Le travail à temps partagé, encore méconnu aujourd’hui, permet à un salarié de travailler à temps plein en combinant plusieurs temps partiel. Ce nouveau mode de travail peut se dériver sous des formes bien particulières : il peut prendre l’aspect d’un multi salariat, l’employé pouvant cumuler plusieurs temps partiels au sein de différentes sociétés, ou au sein d’un même groupe. Dans ce dernier cas de figure, le salarié assumera les responsabilités d’un site le lundi et le mardi, et d’un autre le reste de la semaine. Ainsi présenté, le temps partagé semble n’être qu’une source d’instabilité et de précarité, et risque ainsi de susciter la méfiance des employés. Néanmoins, il est important de comprendre que ce type d’organisation du travail devient largement moins complexe lorsqu’il sérieusement encadré par un groupement d’employeurs. Un groupement d’employeurs est une association de diverses entreprises. Grâce à une cotisation annuelle versée par les entreprises adhérentes, cette association embauche des salariés en CDI, et leur permet d’accéder à un temps complet en partageant leur temps de travail entre plusieurs entreprises dans lesquelles ils sont mis à disposition. Ainsi, un RH à temps partagé travaillera par exemple le lundi et le mardi au sein de l’entreprise A, puis finira sa semaine au sein de l’entreprise B.

Des avantages certains pour les entreprises et leurs salariés

Le travail à temps partagé connait aujourd’hui un réel essor, et pour cause : il présente de nombreux avantages pour les employeurs. Premier avantage, et pas des moindres, les petites entreprises peuvent désormais se permettre d’employer un véritable professionnel RH. Cette possibilité ne devrait pas être le bénéfice exclusif des grands entreprises : les organisations plus modestes pourraient ainsi s’éviter nombre d’erreurs juridiques coûteuses. Par ailleurs, intégrer les salariés dans la mise en œuvre de la stratégie de l’entreprise permettra à cette dernière d’être largement plus performante. Le temps partagé offre en outre un second avantage : le partage de connaissances. Si toutes les entreprises possèdent une singularité propre, elles partagent cependant de nombreux points communs. Dès lors, on comprend qu’elles partagent toutes un certain nombre d’outils, et à ce titre, le salarié RH à temps partagé fera gagner un temps précieux à ses divers employeurs. Et cela ne s’arrête pas aux outils mais concerne également toutes les connaissances juridiques et RH que l’employé acquiert et qui peuvent être mutualisées.
En plus de la création d’un poste RH à temps plein, le salarié à temps partagé gagnera en expérience plus rapidement qu’un salarié classique. Il sera en effet au contact de collègues, de dirigeants et de secteurs d’activité diversifiés. Il développera ainsi son employabilité, atout non négligeable. Les seniors pourront quant à eux pallier le manque d’opportunités professionnelles qui les accablent souvent passée la cinquantaine. Qui plus est, le groupement d’employeur est un interlocuteur neutre qui trouvera au salarié une nouvelle entreprise en cas de besoin. Ultime bienfait : cette forme de travail ne laisse pas sa place à la routine et garantit des semaines dynamiques.

Des difficultés à ne pas ignorer

Bien que le travail à temps soit un bel espoir de voir se développer la fonction RH, en répondant au besoin de flexibilité des entreprises tout en offrant stabilité aux salariés, certaines difficultés doivent être soulignées. Le travail à temps partagé est un statut qui ne convient pas à tous les salariés : ce type de travail exige une réelle capacité d’adaptation et un véritable proactivisme. Ce changement si régulier d’entreprise n’est pas fait pour tous, et certains salariés risquent de souffrir de cette situation. A noter également que pendant que le salarié est au sein de l’entreprise A, l’entreprise B continue à vivre sans lui, et ce décalage peut s’avérer difficile à gérer.
Pour finir, le groupement d’employeur devra veiller à ne pas placer un même salarié au sein de plusieurs entreprises concurrentes. On risquerait ici un conflit d’intérêts pouvant détruire le climat de confiance nécessaire à ce type d’organisation.

Sources :

FNATTP
Dynamique Mag.com
Les Echos.com

Vous aimerez peut être aussi...

2 Réponses

  1. octobre 3, 2014

    […] “Nombre de TPE et PME considèrent pouvoir encore se passer d’un véritable praticien RH, au détriment d’une véritable intégration des ressources humaines au sein de la stratégie de l’entreprise. Mais le manque de moyens…”  […]

  2. octobre 3, 2014

    […] Nombre de TPE et PME considèrent pouvoir encore se passer d’un véritable praticien RH, au détriment d’une véritable intégration des ressources humaines au sein de la stratégie de l’entreprise. Mais le manque de moyens…  […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.