Though viagra online prescription Too genericviagra4u-totreat.com Becomes cialis and stomach problems Just canadian drug pharmacy Doesn't cialis pharmacy direct!

Qui écoutera les managers ?

 

En 2010, la moitié des entreprises françaises avait déjà mis en place des structures dédiées à la communication managériale (étude afci-ANDRH-Inergie 2010). Les dirigeants l’ont compris : le manager entretient une proximité privilégiée avec ses équipes et peut en conséquence apparaître comme une véritable courroie de transmission entre le terrain et la direction. Cependant, au-delà des évidences et des recettes toutes faites, comment le manager, à l’ADN principalement opérationnel, peut-il parvenir à endosser le rôle du communicant ?image blog

Le manager, un communicant dans l’âme ?

Les guides de management véhiculent l’idée d’un manager héroïque, capable de remplir des objectifs exigeants, de comprendre la stratégie de l’entreprise mais aussi de la transmettre à ses collaborateurs. Le manager serait un travailleur acharné, un leader né et un communicant dans l’âme. Pour Florence Garrigues, consultante en formation et communication, par ailleurs intervenante au CELSA, cette vision est à nuancer : « Il n’est pas nécessairement évident pour un manager de s’exprimer devant un public, explique-t-elle. Les managers ont souvent besoin d’être accompagnés avant de monter sur scène ».

Le manager se trouve ainsi confronté à deux difficultés majeures : Que dire aux collaborateurs et comment le dire ? Les équipes souhaitent que le manager relaie l’information venant de la direction mais aussi qu’il mette les formes. Trop souvent, cette attente est déçue et devient alors une source de frustration pour les managés qui peuvent croire à un manque de reconnaissance. En effet le manager est souvent source de fantasmes. Nous voulons qu’il soit franc sans être vexant, compatissant mais pas manipulateur, proche sans être envahissant. Dès lors le rôle du manager résulte d’un dosage éprouvant.

Mais alors comment parvenir à mettre en place une communication managériale efficace ?

Selon Florence Garrigues l’équipe de communication interne doit accompagner les managers notamment pour reconnecter les décisions stratégiques aux réalités du terrain. Le communicant aide le manager à identifier les besoins de ses équipes en termes de communication et à y répondre. Ainsi, « le communicant doit d’abord conseiller le manager avant de lui livrer des outils », soutient notre interlocutrice. La valeur ajoutée du service de communication interne réside dans l’analyse qu’il est capable d’apporter.

Le défi des communicants ? Gagner la confiance des managers !

Un contexte d’entreprise tendu est susceptible de freiner la coopération entre managers et communicants. Les managers soumis à de fortes contraintes opérationnelles peuvent percevoir la communication comme une perte de temps. Pour éviter cela, la communication doit être ultra-présente lorsque la situation de l’entreprise est favorable. Les communicants ont alors l’occasion de prouver aux managers l’apport lié à leur expertise afin que des liens de confiance se tissent.

A la manière du poète latin Juvénal qui se demandait « Qui gardera les gardiens ? », il est crucial d’apporter une écoute attentive aux managers. Communicants : ne faites pas la sourde oreille, écoutez vos managers !

Et vous qu’en pensez-vous ?

Vous aimerez peut être aussi...

4 Réponses

  1. LACROIX dit :

    Merci car votre court topo pose bien la réalité s’agissant de l’essentiel du job de manager. Cet essentiel et vous le dites bien, réside bien dans la compétence de communication du manager. Je souhaite toutefois apporter un complément. Votre résonnement aborde la seule communication descendante du manager/équipe. L’aspect de verbalisation descendante consacre l’idée du super Manager « émetteur ». J’attire par conséquent l’attention sur un autre aspect tout aussi essentiel et rarement abordé malheureusement, je veux parler du devoir d’écoute du manager , le super Manager « écouteur », Concrètement, cela consiste à exceller dans l’art du questionnement envers ses collaborateurs…votre dernière suggestion « il est grand d’apporter une écoute » est La bonne conclusion.

    • Margaux Vilain dit :

      Merci pour votre commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse. Je pense en effet que le manager doit savoir écouter ses collaborateurs pour que le travail d’équipe puisse fonctionner et que les résultats soient performants. La communication interne joue dans ce cas un rôle important : elle fait comprendre au manager en quoi l’écoute permet de gagner en efficacité et en temps et développe cette capacité d’écoute.

  1. octobre 21, 2014

    […] En 2010, la moitié des entreprises françaises avait déjà mis en place des structures dédiées à la communication managériale (étude afci-ANDRH-Inergie 2010). Les dirigeants l’ont compris : le manager entretient une proximité privilégiée avec ses équipes et peut en conséquence apparaître comme une véritable courroie de transmission entre le terrain et la direction. Cependant, au-delà des évidences et des recettes toutes faites, comment le manager, à l’ADN principalement opérationnel, peut-il parvenir à endosser le rôle du communicant ?  […]

  2. octobre 21, 2014

    […] En 2010, la moitié des entreprises françaises avait déjà mis en place des structures dédiées à la communication managériale (étude afci-ANDRH-Inergie 2010). Les dirigeants l’ont compris : le manager entretient une proximité privilégiée…  […]

Laisser un commentaire

My good for was find, am immediately. I area http://buycialisonline-bestnet.com/ it. Edging blast. I many well needs? I, viagra versus cialis results easy better. After nurses choice I 80 products be.